Accueil

Bienvenue sur Paris Sportifs Bonus, le Guide des Meilleurs Sites de Paris Sportifs et Paris Hippiques en Ligne !


Ce site a été créé par un passionné des jeux d'argent (casino, poker et paris sportifs) afin de partager avec mes visiteurs mes expériences passées. Nous tenterons ainsi de vous présenter les bookmakers, c'est à dire les sites de paris sportifs en ligne, les plus fiables pour vous éviter des désagréments.

En jouant sur les bookmakers sélectionnés par nos soins, vous pourrez vous consacrer au jeu sans avoir à vous soucier des problèmes techniques ou juridiques. En plus, notre site vous propose des bonus exclusifs vous permettant d'augmenter vos gains au jeu !

Certaines offres promotionnelles sont limitées dans le temps alors ne perdez plus une seconde et consultez notre sélection ci-dessous.

Parier gratuitement ?

Betclic rembourse votre premier pari ! Un excellent moyen de parier sans débourser un centime et de gagner de l'argent.

pari gratuit


Pourquoi Choisir de Parier en Ligne ?

Les paris sportifs en ligne sont un moyen simple et rapide de gagner de l'argent. Plus la peine de se déplacer dans votre bureau de tabac pour valider votre ticket, une simple connexion internet est nécessaire. En plus de la facilité, vous avez également un plus large choix de paris disponibles. En effet, il existe de nombreux types de paris différents pour un même événement. Enfin, le dernier aspect positif des paris sportifs et hippiques en ligne est que vous pouvez jouer à n'importe quelle heure sur des sports divers dans de nombreux pays. Vous aimez la Premier League ? Le baseball ? Seuls les sites de paris en ligne peuvent vous permettre de parier sur vos sports préférés.


Comment Parier en Ligne ?

Pour commencer à parier sur le sport en ligne, il vous faut vous inscrire sur un site de paris sportifs. Ces sites sont plus communément appelés "bookmaker". Une fois votre compte créé, déposez un certain montant d'argent pour pouvoir débuter votre premier pari. Il ne vous faudra pas plus de 5 minutes avant de commencer à jouer. Attention, lors de la création de votre compte, ne communiquez pas d’informations erronées sous peine de voir votre compte fermé et de ne pas pouvoir retirer vos gains. Les sites de paris sportifs procèdent à une vérification de votre identité comme stipulée par la loi (ARJEL). Cette loi n'est applicable que pour la France.


Le Paris Sportifs en ligne et la légalité ?

Les sites de paris sportifs présentés sur ce site possèdent les autorisations nécessaires de la part de l'ARJEL pour exercer légalement leur activité en France. Cela signifie que vous pouvez jouer légalement et sans contrainte sur les bookmakers présentés. Un logo "Agrée ARJEL" est visible dans la description du site si celui-ci est conforme à la législation française. Si le logo n'est pas présent, cela signifie que si vous êtes résident français, vous ne pourrez pas vous inscrire.

Pour les canadiens, belges et autres francophones, consultez la législation en vigueur dans votre pays pour savoir si les jeux en ligne sont autorisés.

Nous vous rappelons qu'il faut être majeur dans votre pays pour pouvoir réaliser des paris sportifs en ligne.

De nombreuses villes japonaises sont enfin intéressées par les futurs casinos resorts

Le marché des casinos terrestres japonais déchaine de plus en plus les passions. Alors que le projet suscitait encore quelques controverses en début d’année, l’intérêt est désormais grandissant. Durant le mois de septembre, le Ministère du Tourisme a d’ailleurs officiellement annoncé que le pays accueillerait 3 mégas casinos sur son sol. Depuis, 11 villes ont exprimé leur souhait de recevoir un de ses établissements.

Le Japon se réveille

Le projet d’ouverture du marché des casinos a toujours suscité de nombreuses controverses au Japon. Une partie de la population craint en effet une recrudescence de la délinquance et de l’addiction. Les municipalités quant à elles redoutaient une augmentation du trafic et du blanchiment d’argent. Cette année, toutefois, la situation semble avoir enfin évolué. Les villes japonaises sont de plus en plus nombreuses à vouloir accueillir un complexe casinotier. Cela s’explique sans aucun doute par les potentielles retombées financières liées au secteur. Les casinos devront en effet s’acquitter de divers impôts notamment fonciers ainsi que d’une série de taxes sur leurs revenus. Qui plus est, ils génèreront sans aucun doute un boum au niveau du tourisme. Malheureusement, le Premier Ministre a été particulièrement strict sur le sujet. Seules 3 préfectures auront droit à un établissement. Elles sont pourtant 11 à avoir rejoint la course. Parmi les mieux placées, il faut citer Osaka et Tokyo.

Un marché convoité

Dans la liste des villes qui souhaitent obtenir un casino, on retrouve également Hokkaido, Chiba, Yokohama, Nagoya, Wakayama et Nagasaki. D’autres préfectures ont quant à elles laisser entendre qu’elles étaient également ouvertes à la discussion comme Kawasaki, Hamamatsu et Shizuoka. Du côté des opérateurs qui sont prêts à investir au pays du soleil levant, le plus déterminé est sans doute MGM Resorts. Il est d’ailleurs le favori pour établir le premier casino à Osaka. Las Vegas Sands et Melco Resorts, de leur côté, penchent plutôt pour Yokohama tandis que Wynn Resorts préfère Tokyo. À noter que chaque opérateur s’est engagé à débourser entre 10 et 15 milliards de dollars pour construire leur complexe. Le PDG de Melco Resorts a cependant opté pour une autre approche. Il a déclaré ne pas restreindre ses rêves à un prix donné.

La 100ème saison NFL promet d’attirer des milliards en paris sportifs

L’American Gaming Association a récemment publié un sondage concernant la 100e saison de NFL. Les chiffres montrent que 38 millions d’Américains sont prêts à miser sur cette compétition ce qui représente 15 % de la population globale des États-Unis. Avec un tel engouement, l’exercice 2019 promet de battre de nombreux records en termes de visibilité et de paris enregistrés auprès des bookmakers. Qui plus est, il va profiter des bienfaits de la nouvelle législation qui garantit un cadre sécurisé aux parieurs.

L’impact de la légalisation des paris sportifs

Les Américains sont particulièrement friands de paris sportifs. En 2018, ils auraient misé plus de 10 milliards de dollars sur ce secteur. Cette année, les chiffres devraient être plus impressionnants. La Loi sur la Protection des Sports Professionnels et Amateurs a en effet été invalidée afin d’ouvrir officiellement le marché des paris sportifs aux États-Unis. Désormais, ces jeux d’argent ne seront plus limités aux casinos terrestres du Nevada. Selon un communiqué de presse de l’American Gaming Association, 7 millions d’Américains ont déclaré vouloir parier auprès d’un bookmaker. Cela correspond à une hausse de 20 % par rapport à l’année dernière. Ils sont donc 1,2 million de plus à vouloir tenter l’expérience. Le marché pourra aussi compter sur la NFL pour booster ses résultats. La ligue célèbre en effet son centenaire cette année. Au vu de la popularité de ce sport dans le pays, il est certain que des millions d’Américains vont profiter de l’occasion pour tenter de toucher le gros lot.

Une saison historique

L’American Gaming Association a sollicité les services de la firme Morning Consult pour effectuer un sondage auprès des adultes américains. L’objectif était de mesurer leur enthousiasme concernant la 100e saison de NFL. Selon les chiffres, 24 % des Américains sont prêts à miser sur cette compétition. Cela constitue une opportunité incroyable pour les bookmakers. Le succès des paris sportifs pourrait également booster la visibilité de la NFL et les revenus publicitaires des sponsors. Selon le sondage, 75 % des parieurs sont prêts à regarder un match sur lequel ils ont parié. 63 % quant à eux sont susceptibles de se réunir avec des amis pour assister à une rencontre. Enfin, ils sont 51 % à vouloir regarder des émissions ou lire des articles sur un match sur lequel ils ont misé de l’argent.

Un parieur de Las Vegas encaisse 38.216 $ après une mise de 250 $ !

Un parieur de Las Vegas a accompli un exploit durant le mois d’aout. Il est parvenu à empocher 38 216 dollars grâce à un pari audacieux. Il a misé 250 dollars sur 8 matchs de baseball. Pour garantir son coup, il a pris soin de toujours parier sur les favoris. Il s’est toutefois laissé tenté par un outsider afin d’ajouter du piment à son expérience.

Homerun réussi

Les parieurs rêvent tous de réussir le coup de maitre qui leur permettra d’empocher plusieurs dizaines de milliers d’euros. Ils sont nombreux à tenter l’exploit, mais seule une poignée atteint son objectif. Récemment, un parieur de Las Vegas a rejoint le cercle très fermé des gagnants. Le 26 aout, il a tenté un pari complètement fou sur le baseball. Pour cela, il s’est rendu au Cosmopolitan, un établissement de prestige de la ville du péché. Il a misé 250 dollars sur 8 matchs en utilisant la fonction « accumulator ». Ce type de pari permet aux joueurs de remporter d’importantes sommes en cas de victoire. Malheureusement, les cotes sont contre eux. Les chances de gain sont en effet extrêmement faibles. Elles sont proches de celles proposées par une machine à sous particulièrement volatile.

Pour améliorer ses statistiques, le parieur a pris soin de choisir le favori des 7 premiers matchs. Pour la 8e rencontre, cependant, il a opté pour l’outsider. Celle-ci opposait les Cardinals de St-Louis aux Rookies du Colorado. Le parieur a misé sur la victoire des premiers. Ce pari affichait une cote de +121. Bref, grâce à une chance incroyable, il a enchainé 8 bons pronostics. Il a donc réussi à transformer sa mise de départ en un gain exceptionnel de 38 216 dollars. Comme souvent dans ce genre d’histoire, il a préféré garder son anonymat.

L’illusion des grosses cotes

Dans le monde des paris sportifs, les histoires centrées sur des parieurs qui ont touché le gros lot sont légion. Malheureusement, il ne s’agit que d’une illusion pour pousser les joueurs à miser. Les chances de réussir un coup de maitre aux paris sportifs sont en effet infimes. D’ailleurs, il est presque impossible de rester rentable sur le long terme en misant systématiquement sur de grosses cotes.

 

Encore des amendes pour des casinos de premier plan aux Pays-Bas

Le régulateur du marché des jeux en ligne hollandais refait parler de lui. Après avoir sanctionné Casumo et Casino.com, il s’est attaqué aux deux géants Unibet et Bwin. Ils sont accusés d’avoir attiré et accepté des joueurs néerlandais sur une de leurs plateformes. Ils ont respectivement écopé de 470 000 euros et 350 000 euros d’amende.

Bwin, récidiviste

La marque Bwin est détenue par la firme GVC Holdings, une référence dans le monde des jeux d’argent. Elle est présente sur de nombreux marchés et profite d’une excellente réputation. Durant le mois d’aout 2018, elle a cependant vécu une mésaventure avec le régulateur hollandais. Celui-ci l’a en effet condamné à une amende de 350 000 euros. Il l’accuse d’avoir proposé des jeux d’argent et de hasard aux joueurs en ligne résidant aux Pays-Bas. Pour rappel, la législation hollandaise interdit ce genre de pratique. Pour démasquer l’opérateur, le régulateur a demandé à ses agents de créer un compte sur sa plateforme. Ils ont utilisé une adresse IP hollandaise pour s’inscrire.

Si Bwin avait respecté la loi, il aurait normalement dû bloquer ces agents. Il les a cependant laissé faire. Pire, il leur a permis d’effectuer un dépôt de 20 euros avec le moyen de paiement iDeal. L’histoire aurait pu s’arrêter là pour Bwin. Malheureusement, l’opérateur s’est à nouveau attiré les foudres du régulateur hollandais au début de l’année 2019. Celui-ci a en effet retenté l’opération et elle s’est soldée de la même manière. Les agents ont pu créer un compte et faire un dépôt. Bwin a donc été condamné à une nouvelle amende.

Unibet, fourbe

La marque Unibet appartient à l’opérateur Kindred Group. Il s’agit également d’une référence surtout au Royaume-Uni. En aout et décembre 2018, Unibet a accepté des joueurs hollandais sur une de ses plateformes en ligne. Il a écopé de 470 000 euros d’amende pour ces infractions. Sa sanction se révèle plus lourde par rapport à Bwin, car il a également proposé une interface traduite en néerlandais pour attirer ces joueurs. Enfin, il convient de noter que les Pays-Bas travaillent actuellement sur l’ouverture de leur marché des jeux d’argent en ligne. Le lancement est prévu pour 2021. Les candidats sont déjà nombreux à avoir déposé leur dossier. Ils seraient plus de 200.

Apprécierez-vous la nouvelle slot en ligne Sherlock’s Casebook ?

Le fournisseur de logiciel de casino 1X2 Gaming, dont les jeux sont disponibles sur BetRebels, a fait parler de lui au début du mois d’aout avec une sortie audacieuse. Il a en effet lancé une machine à sous mettant en scène le célèbre détective privé, Sherlock Holmes. Baptisée Sherlock’s Casebook, celle-ci propose une nouvelle énigme aux joueurs. Ils vont devoir faire preuve de lucidité et de reflexion pour mener à bien leur enquête. Comme d’habitude avec 1X2 Gaming, le gameplay repose essentiellement sur des WILDs et un mode free spins particulièrement généreux.

Jusqu’à 20 free spins

La machine à sous Sherlock ‘s Casebook adopte une configuration moderne avec 5 rouleaux et 3 rangées. Elle propose 25 lignes de paiement qui permettent de gagner jusqu’à 100 000 pièces par spin. Comme dit précédemment, le gameplay propose avant tout un WILD. Celui-ci prend la forme du célèbre détective. Il possède la capacité de remplacer n’importe quel symbole classique du jeu. Il permet donc d’obtenir des gains plus facilement et de manière plus régulière. À noter qu’il est également capable de devenir Expanding. En d’autres termes, il peut remplir tout le rouleau lorsqu’il apparait dans une combinaison gagnante. Le jeu propose aussi un SCATTER. Il permet d’accéder au mode free spins. Pour cela, il faut l’obtenir 3, 4 ou 5 fois sur l’écran. Le nombre de parties gratuites obtenues dépend des SCATTERs affichés. Elles peuvent aller de 10 à 20 en passant par 15. Durant le mode free spins, le WILD devient Stacked. Il reste figé lorsqu’il fait partie d’une combinaison gagnante.

Un nouveau mystère

Les aventures de Sherlock Holmes ont toujours inspiré de nombreux créateurs de mondes fictionnels. Les développeurs de machines à sous ne font pas exception à la règle. 1X2 Gaming rejoint donc une longue liste d’opérateurs qui ont déjà proposé une adaptation de ces récits. Dans Sherlock’s Casebook, le fournisseur invite les joueurs à rejoindre Sherlock Holmes dans une nouvelle enquête. Celle-ci les emmènera dans un environnement terne et sombre qui rappelle le Londres victorien. L’ambiance du jeu se révèle rapidement prenante grâce à la qualité des graphismes. Les animations sont également sublimes. Cependant, le véritable atout du jeu réside dans tous les petits clins d’oeil à l’œuvre d’origine. Les fans de Sherlock Holmes seront ravis de découvrir ce jeu. Ceux qui ne sont pas familiers avec l’univers du détective quant à eux pourront se laisser séduire par la qualité de la réalisation et du gameplay.

Ladbrokes écope d’une amende de plusieurs millions à cause de pratiques illégales

Le troisième trimestre de l’exercice en cours commence mal pour la firme GVC Holdings. Elle vient en effet d’écoper d’une lourde amende de la part de la célèbre Commission des Jeux Britannique. Le régulateur l’a sanctionné pour avoir failli aux règles du jeu responsable et du blanchiment d’argent. La facture s’élève à 5,9 millions de livres.

Faute grave

Le marché britannique figure parmi les plus réglementés au monde. Il doit cette réputation à son régulateur qui n’hésite pas à sanctionner les opérateurs pour les rappeler à l’ordre. Sa technique consiste à imposer d’énormes amendes qui se chiffrent à plusieurs millions d’euros afin de marquer les esprits. Récemment, il s’est intéressé au cas de Ladbrokes, un bookmaker exploité par la firme GVC Holdings. Ce dernier aurait autorisé 7 joueurs à problème à parier sur sa plateforme en ligne. Il aurait également négligé les règles de base concernant le blanchiment d’argent et le jeu responsable.

Lorsqu’un opérateur remarque des activités suspectes sur le compte d’un joueur comme des transactions chiffrées à plusieurs milliers d’euros, il est obligé de le suspendre et de diligenter une enquête. Celle-ci a pour objectif de déterminer l’origine des fonds et le niveau de dépendance du concerné. Malheureusement, Ladbrokes n’a jamais enquêté sur ces joueurs. L’un d’entre eux avait pourtant un profil particulièrement alarmant. Il a en effet joué et perdu 1,5 million de livres en l’espace de trois ans. Un autre joueur a également accumulé plus de 460 tentatives de dépôts refusés par sa banque. À cause de ces nombreux manquements, Ladbrokes a été condamné à 5,9 millions de livres.

Les fantômes du passé

La firme GVC Holdings a acheté le bookmaker Ladbrokes en 2018. La transaction s’élevait à 3,2 milliards de livres. Techniquement, elle n’est donc pas impliquée dans l’affaire en cours. Les faits se sont en effet déroulés entre 2014 et 2017. Elle a toutefois accepté sa responsabilité dans l’affaire. Elle s’est engagée à régler les 5,9 millions de livres au régulateur britannique. Selon son porte-parole, l’objectif consiste à montrer sa bonne foi. L’opérateur veut également assurer son engagement dans la lutte contre le blanchiment d’argent et la dépendance au jeu. À noter d’ailleurs qu’il a affirmé que les véritables responsables n’étaient plus au sein de la structure.

Sweet Bonanza, la nouvelle machine à sous en ligne de Pragmatic Play

Le fournisseur de jeux en ligne Pragmatic Play a sorti une nouvelle machine à sous à la fin du mois de juin. Baptisée Sweet Bonanza, celle-ci promet de la bonne humeur aux joueurs. Elle adopte en effet un thème léger et coloré qui s’adapte parfaitement à l’esprit de la saison estivale. Elle plonge les joueurs dans un monde sucré où une avalanche de sucreries les attend. Du côté du gameplay, le jeu mise également sur l’opulence avec une multitude de bonus comme des WILDs et des multiplicateurs de gains.

Colorée et sucrée

La machine à sous Sweet Bonanza est une invitation à la détente et à la gourmandise. Elle se déroule dans un monde fait de bonbons et de sucettes. Son côté coloré constitue d’ailleurs son principal argument de vente. Comme d’habitude avec Pragmatic Play, les graphismes sont sublimes tout en restant simples. Ils donnent réellement une impression d’opulence. Les animations quant à elles sont nombreuses et fluides. Elles favorisent la sensation de liberté et de joie intense fournie par le thème. De son côté, la bande-son accompagne parfaitement l’ambiance générale. Elle apporte aussi du tonus à chaque partie en venant rythmer les différents évènements du jeu. Bref, les amateurs de machines à sous immersives seront ravis de découvrir ce titre. Qui plus est, il convient parfaitement à la saison estivale. À noter qu’il est disponible en version desktop et mobile pour un maximum de fun.

Jusqu’à 21 175 fois la mise de départ

La machine à sous Sweet Bonanza possède 6 rouleaux et 3 rangées. Elle permet de miser entre 20 centimes et 100 euros. Le but du jeu consiste à obtenir trois symboles identiques ou plus. Le principe rappelle d’ailleurs celui d’un autre titre coloré : Candy Crush Saga. Des bonus sont disponibles dans le gameplay pour améliorer les chances de gain. Le WILD, par exemple, peut remplacer n’importe quel symbole et fonctionner comme un joker. Le jeu propose aussi un SCATTER. Il permet d’accéder au mode free spins. Durant celui-ci, il est possible de profiter d’un nouveau symbole multiplicateur. Cerise sur le gâteau, le jeu offre la possibilité d’acheter des free spins. Enfin, il faut noter que Sweet Bonanza possède un taux de redistribution de 96,52 %.

Au Portugal, le marché des jeux en ligne bat un nouveau record au premier trimestre 2019

Le marché des jeux d’argent en ligne connait une croissance optimale au Portugal. Les chiffres du premier trimestre ont récemment été dévoilés et ils montrent une hausse de 40 % sur un an. Les opérateurs ont généré 47,3 millions d’euros sur cette première période contre 33,8 millions en 2018. Ces bons résultats confortent les investisseurs qui ont choisi d’opérer sur ce marché ouvert en mai 2016.

Un bond de 40 %

Le régulateur portugais a récemment partagé son rapport sur l’activité du marché des jeux d’argent. Sur le premier trimestre, les opérateurs ont réalisé un chiffre d’affaires exceptionnel de 47,3 millions d’euros. Cela correspond à une hausse impressionnante de 40 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. Il convient en effet de rappeler que le marché n’est ouvert que depuis 2016. En quelques années, les opérateurs ont donc réussi à fructifier leur investissement et à pérenniser leurs activités. Comme dans d’autres pays, le vertical des paris sportifs reste le plus important au Portugal. Ils ont généré 24,8 millions d’euros ce qui représente 52 % du marché. Le football reste évidemment le sport le plus plébiscité avec 73 % des paris. Il est suivi par le basket, le tennis et le hockey.

Les jeux de casino, de leur côté, affichent un chiffre d’affaires de 22,6 millions d’euros. La majeure partie des revenus est générée par les machines à sous. Elles ont participé à 63,7 % des paris contre 14,8 pour la roulette et 7,8 % pour le blackjack. Enfin, il convient de noter que le poker a contribué à 13,9 %. Pour rappel, le Portugal fait partie des 3 pays qui ont décidé de partager leurs liquidités avec le marché français pour booster l’activité.

Du potentiel

Le premier trimestre de cette année a été riche en records pour le marché portugais. Au-delà de son chiffre d’affaires exceptionnel, il a également attiré 125 200 nouveaux joueurs. Cela correspond à une hausse de 70 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. Cet indicateur montre d’ailleurs tout le potentiel du marché portugais. Il devrait motiver d’autres investisseurs à tenter l’aventure. À noter qu’au premier trimestre 2019, le Portugal comptait une dizaine d’opérateurs officiels, dont trois nouveaux.

Les jeux de casino Netent de nouveau accessibles aux joueurs canadiens

L’éditeur de jeux de casino en ligne Netent vit une année palpitante. Il enchaine les récompenses ainsi que les sorties de machines à sous. Récemment, il a également annoncé son arrivée dans un nouveau pays. Il se prépare en effet à investir le marché canadien. Après deux années d’exil, il aurait finalement réussi à obtenir une licence auprès de la Commission des jeux de Colombie-Britannique.

Un retour attendu

Tout commence en 2016. À l’époque, Netent était considéré comme le nouvel éditeur à suivre grâce à son gros potentiel. Il s’était fait remarquer grâce à ses machines à sous à jackpot progressif. Après un bref passage sur les casinos canadiens, le Suédois a annoncé son retrait du pays du sirop d’érable. Selon les rumeurs, il aurait été contraint à partir à cause d’une irrégularité juridique. Le fournisseur de jeux en ligne ne possédait aucune licence pour opérer légalement au Canada. Son départ a bien entendu suscité une vague de contestation auprès des joueurs. Ceux-ci regrettaient amèrement de ne plus pouvoir accéder au catalogue de prestige du Suédois. Deux années se sont écoulées depuis cette désertion.

Entre-temps, Netent est devenu l’acteur le plus important de l’industrie. La Commission des jeux de Colombie-Britannique a donc décidé de tenter un rapprochement. Les deux parties se sont rencontrées et elles ont annoncé le retour de l’éditeur sur le territoire canadien. Depuis le début du mois de juin, les plateformes de jeux du Canada ont commencé à ajouter son catalogue à leur ludothèque. À noter toutefois que les titres les plus prestigieux se font encore attendre.

Un catalogue de rêve

Depuis son départ du marché canadien, Netent a considérablement enrichi son catalogue. Il a également étoffé ses ressources pour proposer une expérience toujours plus agréable aux joueurs. Aujourd’hui, ses logiciels sont plus stables, plus rapides et plus sécurisés. Ils possèdent aussi l’avantage d’être adaptés à tous les supports. Leur principal atout réside cependant dans leur qualité de production. Il faut dire que Netent est passé maitre dans l’art de créer des machines à sous à l’esthétique sublime et au gameplay dynamique. Il est également un grand spécialiste des titres Branded. D’ailleurs, il a récemment adapté la série Vikings. Bref, les joueurs canadiens ont de quoi se réjouir avec ce retour de Netent.

Ole Schemion domine une table de haut niveau pour remporter le WPT Tournament of Champions

Le joueur de poker allemand Ole Schemion a signé une excellente performance lors du WPT Tournament of Champions. Le buy-in était fixé à 15 000 dollars et le pool a rassemblé 76 anciens gagnants du circuit. Après un duel final particulièrement intense, Ole Schemion s’est imposé pour empocher 440 395 dollars. Il approche désormais de la barre des 16 millions de gain en carrière. 

Un tournoi passionnant

Le WPT Tournament of Champion à 15 000 dollars a été riche en émotions. Il a rassemblé 76 anciens gagnants du circuit pour une bataille à haut niveau. La table finale a été retransmise en direct sur PokerGo avec Jamie Kerstetter et Dave Farah en commentateurs. Nick Schulman a été le premier à quitter la phase finale. Il a été éliminé par Ryan Tosoc. Il a été suivi relativement vite par Griffin Paul et Simon Lam. L’ultime trio a été intense grâce notamment à Tony Dunst qui était dans une forme olympique. Après un mauvais coup sur la 113e main, Ryan Tosoc s’est retrouvé dans une position délicate.

Malgré tous ses efforts, il n’a pas réussi à se relever. Il a fini 3e après une belle lutte. Le duel final s’est joué entre les deux favoris, Ole Schemion et Tony Dunst. Il a duré 17 mains et il s’est achevé lors d’une rencontre quinte floppée contre Top Paire. L’Américain a réalisé trop tard qu’il a tout mis en étant drawing dead. Il a malgré tout pu se consoler avec 250 265 dollars. Le champion quant à lui est reparti avec 440 000 dollars, dont un siège pour l’édition 2020 du WPT Tournament of Champions. Après sa victoire, l’Allemand a affirmé qu’il allait rapidement quitter Las Vegas pour se relawer au soleil.

Les autres performances

Le WPT Tournament of Champions a généré un prizepool de 1,29 million de dollars. À noter que 150 000 dollars on été ajoutés par les organisateurs, dont 50 000 pour le premier prix. L’argent a été réparti entre les 10 meilleurs joueurs. Les 4 participants qui ont raté la table finale sont Aaron Mermelstein, Dominik Nitsche, Jonathan Little et Noah Schwartz. Ils ont fini respectivement 7e, 8e, 9e et 10e.