Accueil

Bienvenue sur Paris Sportifs Bonus, le Guide des Meilleurs Sites de Paris Sportifs et Paris Hippiques en Ligne !


Ce site a été créé par un passionné des jeux d'argent (casino, poker et paris sportifs) afin de partager avec mes visiteurs mes expériences passées. Nous tenterons ainsi de vous présenter les bookmakers, c'est à dire les sites de paris sportifs en ligne, les plus fiables pour vous éviter des désagréments.

En jouant sur les bookmakers sélectionnés par nos soins, vous pourrez vous consacrer au jeu sans avoir à vous soucier des problèmes techniques ou juridiques. En plus, notre site vous propose des bonus exclusifs vous permettant d'augmenter vos gains au jeu !

Certaines offres promotionnelles sont limitées dans le temps alors ne perdez plus une seconde et consultez notre sélection ci-dessous.

Parier gratuitement ?

Betclic rembourse votre premier pari ! Un excellent moyen de parier sans débourser un centime et de gagner de l'argent.

pari gratuit


Pourquoi Choisir de Parier en Ligne ?

Les paris sportifs en ligne sont un moyen simple et rapide de gagner de l'argent. Plus la peine de se déplacer dans votre bureau de tabac pour valider votre ticket, une simple connexion internet est nécessaire. En plus de la facilité, vous avez également un plus large choix de paris disponibles. En effet, il existe de nombreux types de paris différents pour un même événement. Enfin, le dernier aspect positif des paris sportifs et hippiques en ligne est que vous pouvez jouer à n'importe quelle heure sur des sports divers dans de nombreux pays. Vous aimez la Premier League ? Le baseball ? Seuls les sites de paris en ligne peuvent vous permettre de parier sur vos sports préférés.


Comment Parier en Ligne ?

Pour commencer à parier sur le sport en ligne, il vous faut vous inscrire sur un site de paris sportifs. Ces sites sont plus communément appelés "bookmaker". Une fois votre compte créé, déposez un certain montant d'argent pour pouvoir débuter votre premier pari. Il ne vous faudra pas plus de 5 minutes avant de commencer à jouer. Attention, lors de la création de votre compte, ne communiquez pas d’informations erronées sous peine de voir votre compte fermé et de ne pas pouvoir retirer vos gains. Les sites de paris sportifs procèdent à une vérification de votre identité comme stipulée par la loi (ARJEL). Cette loi n'est applicable que pour la France.


Le Paris Sportifs en ligne et la légalité ?

Les sites de paris sportifs présentés sur ce site possèdent les autorisations nécessaires de la part de l'ARJEL pour exercer légalement leur activité en France. Cela signifie que vous pouvez jouer légalement et sans contrainte sur les bookmakers présentés. Un logo "Agrée ARJEL" est visible dans la description du site si celui-ci est conforme à la législation française. Si le logo n'est pas présent, cela signifie que si vous êtes résident français, vous ne pourrez pas vous inscrire.

Pour les canadiens, belges et autres francophones, consultez la législation en vigueur dans votre pays pour savoir si les jeux en ligne sont autorisés.

Nous vous rappelons qu'il faut être majeur dans votre pays pour pouvoir réaliser des paris sportifs en ligne.

100$ millions à gagner pour les joueurs de tournois de Fortnite !

Le jeu vidéo Fortnite détruit la concurrence depuis son arrivée sur le marché en 2017. Il enregistre des records d’audience exceptionnels sur les sites de partage de vidéo et il réunit une communauté de joueurs toujours plus importante. Récemment, Epic Games, le créateur du jeu, a décidé de creuser davantage l’écart avec la concurrence en annonçant sur son site officiel son projet de saison eSports. Celle-ci mettrait en jeu un total de 100 millions de dollars à travers divers tournois.

Une saison exceptionnelle

Epic Games semble être motivé par un appétit insatiable de succès. Après avoir imposé Fortnite comme le jeu de référence dans le domaine du multiplayers, il souhaite désormais en faire un porte-étendard de l’eSport. L’éditeur prévoit en effet de lancer sa première saison. Celle-ci se démarquera de la concurrence grâce à sa dotation. Epic Games s’est engagé à consacrer 100 millions de dollars aux différents prix mis en jeu pour les joueurs. Cette somme se révèle colossale puisqu’elle dépasse largement le cumul des dotations pour les trois jeux eSport les plus populaires à savoir DOTA2, Counter Strike et LOL. Ces derniers mettent respectivement en jeu 30 millions de dollars, 20 millions de dollars et 12 millions de dollars chaque saison. Grâce à sa dotation complètement dantesque, la saison de Fortnite risque d’attirer une horde de joueurs professionnels et amateurs. Elle pourrait même devenir la compétition de référence vers laquelle tous les talents convergeront pour s’illustrer.

Un jeu lucratif pour les joueurs

Fortnite possède toutes les caractéristiques pour devenir une discipline d’eSport incontournable. Le jeu profite d’abord d’une excellente renommée et d’un succès certain. Ensuite, il offre de belles opportunités de gain aux joueurs professionnels. À noter d’ailleurs que ces derniers ont diverses possibilités de s’enrichir avec le jeu. Ils ont la possibilité de partager leur performance en direct sur Twitch ou en différé sur YouTube. Ils peuvent aussi participer à la prochaine saison pour remporter une partie des 100 millions de dollars. Il convient d’ailleurs de remarquer que le joueur le mieux payé sur Fortnite à savoir Tyle Ninka Blevins gagne plus d’un million de dollars par mois. Enfin, Fortnite possède aussi l’avantage de proposer une expérience ludique aussi bien pour les joueurs que pour les spectateurs.

Sportif accompli, Floyd Mayweather gagne un jackpot au vidéo poker

Floyd Mayweather a beaucoup fait parler de lui ces deux dernières années avec ses combats. Il faut dire qu’il a toujours eu le chic pour susciter l’attention des médias. Durant le mois de mai, cependant, il a réussi à faire la une des journaux spécialisés sans le vouloir. Lors d’une soirée au casino, il est parvenu à remporter 101 250 dollars au vidéo poker grâce à une quinte flush royale.

Tout lui réussit

Floyd Mayweather fait partie de ces personnages célèbres qui semblent vivre sur une autre planète. Dans son monde, la chance et le succès l’accompagnent tout au long de sa vie. Ils l’ont aidé à devenir le champion le plus prolifique de l’histoire avec 50 victoires successives. Ils lui ont aussi permis de développer des capacités d’animateur particulièrement pointues afin de créer le buzz autour de sa carrière et de générer des revenus exceptionnels. En tant que boxeur professionnel, Floyd Mayweather aurait en effet remporté plus d’un milliard de dollars. Enfin, grâce à sa chance exceptionnelle, il vient de décrocher un jackpot au casino. Lors d’une session sur une machine de vidéo poker, il est parvenu à toucher une quinte flush royale. Pour réussir cet exploit, il a bien entendu misé le montant maximal à savoir 1 250 dollars. Aussitôt son gain empoché, Floyd Mayweather s’est précipité sur ses réseaux sociaux afin de partager sa performance. Comme toujours, il a créé un buzz qui va lui permettre de rester sous le feu des projecteurs et de continuer à gagner des revenus publicitaires.

Un gain anecdotique

Pour le commun des mortels, remporter un jackpot de 101 250 dollars au poker constitue une véritable aubaine. Beaucoup rêve d’ailleurs de réaliser un tel exploit. Pour Floyd Mayweather, cependant, un tel gain semble anecdotique. Comme dit précédemment, le boxeur professionnel nage dans le luxe depuis longtemps. Avec plus d’un milliard de dollars de gains au cours de sa carrière, une enveloppe de 101 250 dollars semble bien dérisoire. À noter d’ailleurs que Floyd Mayweather a gagné beaucoup plus d’argent en une seule seconde lors de son dernier combat. Pour rappel, celui-ci l’opposait au spécialiste UFC Conor McGregor. Floyd Mayweather avait empoché 250 millions de dollars.

LeoVegas se fait épingler par la Commission Britannique des Jeux

La Commission Britannique des Jeux vient à nouveau de faire parler d’elle. Après avoir sanctionné des mastodontes comme 888 Holdings et SkyBet, elle a décidé de recadrer un opérateur plus modeste. Il s’agit de LeoVegas. Ce dernier a écopé d’une amende de 600 000 livres pour avoir failli dans son rôle de protection des joueurs et pour une affaire de publicités trompeuses.

Nouvelle démonstration de force

La Commission Britannique des Jeux prend particulièrement au sérieux son rôle de régulateur. Elle enchaine en effet les rappels à l’ordre et les sanctions exemplaires contre les opérateurs qui tentent de contourner les lois. Après les affaires 888 Holdings et SkyBet, elle vient de frapper à nouveau. Cette fois-ci, elle a décidé de sanctionner LeoVegas. Selon les investigations menées par ses équipes, cet opérateur a failli dans son rôle de protection des joueurs. Celles-ci auraient en effet mis en évidence des soucis avec le système de gestion des joueurs auto-exclus. Au total, 12 205 joueurs auraient choisi de s’inscrire sur la liste noire des interdits de casino. Ils ont alors entamé les procédures pour fermer leur compte sur LeoVegas et pour récupérer leur solde. Malheureusement, l’opérateur aurait entravé ces démarches. Les joueurs ont pu fermer leur compte, mais ils ont perdu l’argent qui restait sur celui-ci.

Ensuite, il s’est avéré que 413 d’entre eux ont réussi à s’inscrire à nouveau sur LeoVegas après leur bannissement. Enfin, l’opérateur est également accusé d’avoir lancé 41 publicités trompeuses. D’ailleurs, celles-ci auraient ciblé 1 894 personnes auto-exclues. Pour l’ensemble de ces fautes, la Commission Britannique des Jeux a décidé de condamner LeoVegas à une amende de 600 000 livres. Comme preuve de bonne foi, ce dernier a accepté la sentence et il a remboursé près de 14 000 livres aux joueurs qui ont fermé leur compte sans pouvoir retirer leur solde. Il s’est aussi engagé à faire une donation aux œuvres de charité.

Sans pitié

Comme dit précédemment, la Commission Britannique des Jeux n’en est pas à son premier coup. Elle a déjà prouvé à diverses reprises son professionnalisme et son sérieux. À noter d’ailleurs qu’avant ces affaires, de nombreux observateurs mettaient en doute le pouvoir du régulateur. Selon eux, il n’avait pas les armes pour faire face aux mastodontes qui se trouvent sur son marché.

Le groupe Pokerstars rachète un bookmaker anglais pour 4,7€ milliards

Le groupe PokerStars vient de faire une nouvelle acquisition. Il s’agit de Sky Betting & Gaming. La transaction se chiffrerait à 4,7 milliards de dollars. Grâce à ce rachat, The Stars Group devient une des plus grosses firmes de jeux d’argent en ligne aux côtés de GVC Holdings.

Le géant devient un titan

The Stars Group figure parmi les géants de l’industrie du jeu en ligne. Il possède PokerStars, la salle de poker de référence sur le marché mondial. Il exploite également Full Tilt, une plateforme qui propose à la fois du poker et des jeux de casino. Avec le rachat de Sky Betting & Gaming, The Stars Group vient de mettre le pied dans un secteur où il était encore absent à savoir celui des paris sportifs. Désormais, il joue dans une autre catégorie. Il rejoint en effet des titans comme GVC Holdings qui possède notamment Ladbrokes Coral et Bwin. À noter que le rachat de Sky Betting & Gaming a couté 4,7 milliards de dollars, dont 3,6 milliards en cash et 1,1 milliard en actions. Ce montant colossalt permet à cette transaction d’entrer dans le classement des plus grosses dépenses jamais observées sur le marché des jeux. Cet investissement se révèle cependant justifié par l’ampleur du groupe qu’il va créer. En absorbant Sky Betting & Gaming, The Stars Group peut gagner de nouvelles parts de marché et inquiéter les plus gros opérateurs. La transaction devrait être effective au troisième trimestre de cette année.

Sky Betting & Gaming

L’opérateur Sky Betting & Gaming travaille sur le marché britannique. Ce dernier figure parmi les plus importants au monde en termes d’envergure. Il réunit en effet les acteurs les plus prolifiques et il compte une multitude d’établissements réels et digitaux. Sky Betting & Gaming se spécialise dans les paris sportifs. Il exploite notamment le site SkyBet. À noter que ce dernier vient d’écoper d’une amende d’un million de livres à cause d’une fraude. Il aurait procédé à une campagne promotionnelle auprès de joueurs interdits de casino. Enfin, il convient de noter que le rachat de Sky Betting & Gaming a été effectué auprès de CVC Capital Partners.

Pokerstars se fait interdire une publicité en Angleterre

L’Advertising Standards Authority vient de bloquer une publicité de l’opérateur PokerStars. Celle-ci met en scène un joueur débutant qui tente un bluff sans maitriser la fameuse technique. Selon l’autorité de régulation, cette dernière représentait un danger pour les néophytes. Elle dépeint en effet une situation qui pourrait se révéler en décalage avec la réalité.

L’humour de PokerStars

PokerStars se présente la room de poker la plus populaire au monde. Elle est accessible dans de nombreux pays, dont la France. Au début du mois d’avril, elle a décidé de promouvoir ses activités à travers un spot publicitaire. Ce dernier a été traduit dans plusieurs langues et diffusé massivement à l’international. Il dépeint une partie de poker entre amis. Parmi les joueurs, un semble visiblement inexpérimenté et se retrouve face à un dilemme. Il se fait en effet donner 8-3 dépareillés ce qui le déstabilise. À ce moment-là, une voix-off s’adresse à lui pour lui expliquer qu’il peut faire appel à une technique très appréciée dans le poker, le bluff. Elle tente ensuite de le convaincre qu’il est capable de la maitriser puisqu’il a déjà menti à plusieurs reprises au cours de sa vie. Le spot se termine lorsque le joueur mise son tapis et que le message suivant apparait : « PokerStars : Vous êtes déjà un grand joueur de poker ». Le spot a bien entendu été accueilli avec humour par la majorité des spectateurs. En Angleterre, en revanche, il n’a pas du tout eu le même effet sur l’Advertising Standards Authority. Celle-ci estime en effet qu’il véhicule un message dangereux pour les joueurs non-initiés.

Les dangers du bluff

Selon l’ASA, la publicité de PokerStars ferait croire qu’il est facile de bluffer et qu’il s’agit d’une technique fiable à utiliser à outrance. Or, le bluff possède ses limites et il doit être manié avec précaution. Cependant, le véritable souci de l’ASA réside dans le coup qui a suivi à savoir le tapis. Selon elle, le spot ferait croire que la technique du bluff permet de gagner beaucoup d’argent. Elle a ainsi décidé de bloquer la publicité. PokerStars a bien entendu tenté de protester la décision, mais en vain.

Le champion Mayweather pourrait aller combattre en UFC pour un montant indécent

Le champion de boxe retraité, Floyd Mayweather serait sur le point de rejoindre l’UFC pour quelques combats de prestige. Son aventure au pays du MMA devrait lui rapporter la coquette somme d’un milliard de dollars. Pour les bookmakers, cette annonce vaut aussi de l’or. Ils ont en effet la possibilité de réaliser d’énormes bénéfices grâce au charisme et aux talents de promoteurs du boxeur.

Une opportunité en or

Floyd Mayweather se présente comme le meilleur boxeur de tous les temps. Au cours de sa longue carrière, il a en effet enchainé 50 victoires contre 0 défaite. Ses performances lui ont permis de se faire une solide réputation et de constituer un patrimoine exceptionnel. Floyd Mayweather possède cependant une relation particulièrement avec l’argent. Il est toujours à l’affut d’un bon plan pour récolter plusieurs centaines de millions de dollars par match. D’ailleurs, il aurait du terminer sa carrière avec 49 victoires. Cependant, lorsque Conor McGregor lui a offert l’opportunité de créer le plus gros buzz sportif du siècle, il est sorti de sa retraite pour un dernier combat. Celui-ci allait d’ailleurs être le plus important de sa carrière en termes de gain, de couverture médiatique et de prestige. Au vu de son passif, il se révèle ainsi normal qu’il ait décidé de rejoindre l’UFC pour quelques combats. Selon lui, il peut enchainer 3 ou 4 matchs et empocher 1 milliard de dollars. Floyd Mayweather étant également un promoteur hors pair, il est fort probable qu’il touche une partie des revenus marketing de ses combats comme ce fut le cas lors du choc face à McGregor. Pour lui, l’aventure UFC constitue ainsi une opportunité en or, littéralement.

En douceur

Malgré son amour pour l’argent, Floyd Mayweather a tenu à rassurer ses fans sur sa démarche. Selon lui, il compte prendre son temps pour éviter les mauvaises surprises et offrir une performance à la hauteur de sa légende. À noter d’ailleurs que son premier combat ne devrait pas se tenir cette année. Le boxeur est en effet en pleine négociation avec Dana White, le président de l’UFC. Lorsqu’ils auront trouvé un terrain d’entente, Floyd Mayweather devra encore se lancer dans un entrainement de 6 à 8 mois avant de pouvoir mettre le pied dans le ring.

House of Doom, supporterez-vous la tension de cette maison de l’horreur ?

Le fournisseur de jeux en ligne Play’n GO a sorti une nouvelle machine à sous baptisée House of Doom. Comme son nom l’indique, ce jeu s’oriente vers l’horreur et l’épouvante. Il se déroule d’ailleurs dans une maison maudite habitée par des êtres surnaturels et bercée par une musique heavy metal. Du côté du gameplay, les joueurs pourront s’attendre aux classiques WILDs et SCATTERs. Ils auront aussi la possibilité d’accéder à un mode free spins et un jeu bonus.

La maison de l’horreur

Depuis le début de l’année, Play’n GO enchaine les sorties. Après Planet Fortune, Gold King et Imperial Opera, il vient de dévoiler House of Doom. Pour cette nouvelle machine, il a décidé d’adopter une approche tournée vers l’horreur. Le jeu se déroule en effet dans une maison hantée et utilise une imagerie cauchemardesque. Les joueurs sont prévenus, ils risquent de passer des nuits blanches suite à cette expérience. Malgré tout, celle-ci ne sera pas négative. La machine à sous promet en effet de satisfaire tout le monde. Les plus braves auront largement leur dose d’adrénaline tandis que les autres pourront découvrir un univers passionnant. Ils se laisseront également séduire par la bande-son heavy metal du jeu. Celle-ci permet de donner un côté action à la machine à sous et de briser légèrement l’ambiance pesante. À noter d’ailleurs que Play’n GO ne s’est pas retenu sur le choix des symboles pour créer cet environnement si particulier. Les joueurs retrouveront notamment des croix, des génies maléfiques en feu et des étoiles du Diable.

Un gameplay tout aussi metal

House of Doom possède 5 rouleaux, 3 rangées et 10 lignes de paiement. La première particularité de ce jeu réside dans son système du rouleau spécial. Au début de chaque partie, le jeu choisit en effet un rouleau. Celui-ci permet de transformer les WILDs en expanding WILDs. Le jeu dispose aussi d’un mode free spins. Il est accessible grâce à trois symboles bonus et il permet de profiter de 2 à 5 rouleaux spéciaux. Enfin, la machine à sous House of Doom prévoit aussi un mini-jeu. Celui-ci est accessible grâce à trois SCATTERs. Lors de ce mini-jeu, les joueurs devront choisir parmi 15 icônes pour révéler des montants cash.

Le marché des jeux en ligne portugais sur la bonne voie en 2017

Le marché des jeux d’argent en ligne portugais termine l’année 2017 sur une note positive. Ouvert en 2016, il a connu un début assez lent. Cependant, la sauce est parvenue à prendre à partir de la fin du premier exercice. Le marché compte actuellement 7 opérateurs, mais il devrait en accueillir de nouveaux pour cette année.

Le début de la croissance

Le régulateur portugais vient de publier les résultats de l’année 2017. Ceux-ci montrent une croissance optimale sur l’ensemble de la période. Les chiffres se révèlent surtout satisfaisants lors du quatrième trimestre. Cette période affiche en effet une hausse de 10 millions d’euros par rapport à 2016. Elle profite aussi d’une augmentation de 7 millions d’euros par rapport au trimestre précédent. Au total, les opérateurs ont généré 36,5 millions d’euros. Grâce à ces bons résultats, le marché a pu terminer l’exercice sur un bilan positif. Le chiffre d’affaires global s’élève à 122,6 millions d’euros. À noter que cette somme, 54,3 millions d’euros ont été reversés à l’État à titre de taxes. Ce régime fiscal particulièrement agressif a d’ailleurs légèrement handicapé le marché à ses débuts. Comme en France, il est d’ailleurs pointé du doigt par les opérateurs. Selon ces derniers, il pourrait sérieusement freiner leur croissance sur le long terme. Malgré tout, force est de constater que le marché se porte bien. Comme dans de nombreux pays européens, ce dernier a surtout compté sur les paris sportifs pour booster sa croissance. Ce secteur a généré 68,1 millions d’euros en 2017. Il est suivi par celui des casinos avec 54,4 millions d’euros, dont 45 % proviennent des machines à sous. Le poker cash game figure aussi parmi les secteurs intéressants avec 19,7 millions d’euros. Les tournois de poker quant à eux ont participé à 6,7 % du chiffre d’affaires. À noter que le poker devrait gagner en importance cette année grâce au partage des liquidités avec la France, l’Espagne et l’Italie. Enfin, la roulette et le blackjack représentent respectivement 19,2 % et 9,2 % du secteur des casinos.

Une année 2018 plus explosive

Le marché portugais semble avoir trouvé son rythme de croisière. Il devrait cependant exploser cette année grâce notamment au Mondial de football. Cet évènement constitue en effet un formidable accélérateur pour l’industrie des jeux d’argent.

Les bookmakers du Nevada enregistrent une nouvelle année record

L’année 2017 marque une nouvelle étape dans l’histoire des bookmakers du Nevada. Elle a en effet le théâtre d’une nouvelle croissance exceptionnelle du secteur. Au total, les joueurs auraient parié plus de 4,8 milliards de dollars auprès des différents acteurs du marché. Ces derniers ont quant à eux réalisé un bénéfice net de 248,7 millions de dollars.

Les deux sports rois

Les bookmakers du Nevada viennent de réaliser une année exceptionnelle. Grâce à un engouement massif pour le sport, ils ont pu dégager 248 millions de dollars de bénéfices. À noter que cette performance s’explique en partie par la popularité de deux sports.

Le premier est bien entendu le football. Il s’agit sans aucun doute de la discipline sportive la plus célèbre à travers le monde. Pour s’en rendre compte, il suffit de se pencher sur les audiences enregistrées par les différents évènements. La Coupe du monde de football reste d’ailleurs l’évènement sportif le plus médiatisé. Aux États-Unis, si ce sport ne profite pas du même statut qu’en Europe où il est élevé au rang de phénomène culturel, il reste malgré tout très apprécié notamment des parieurs. En 2017, les Américains ont ainsi parié 1,7 milliard de dollars sur les rencontres de football.

Le second sport le plus populaire auprès des parieurs quant à lui reste le basketball. Il s’agit du sport américain par excellence. En 2017, les bookmakers ont enregistré 1,4 milliard de dollars de paris sur cette discipline. À noter d’ailleurs qu’ils ont réalisé la majeure partie de leur bénéfice sur cette dernière soit 87,4 millions contre 76,9 millions pour le football.

Le marché noir

Si les sommes enregistrées par le marché légal semblent démesurées, il convient de rappeler qu’elles ne représentent qu’une goutte d’eau par rapport aux chiffres générés par le secteur illégal. Selon les observateurs, l’ensemble du chiffre d’affaires des bookmakers légaux est équivalant aux paris illégaux misés uniquement sur la finale du Super Bowl. Face à cette dure réalité, de plus en plus d’opérateurs tentent de faire légaliser les paris sportifs dans tous les États d’Amérique. Cela permettrait de lutter contre l’offre illégale. Malheureusement, de nombreux lobbys luttent contre une telle régularisation.

Concernant l’offre légale, le Nevada a été le premier état américain a légaliser les paris eSports, ceux impliquant les compétitions de jeux vidéo. Pour certains, la scène eSports représente l’avenir des paris, étant donné la forte démographie de joueurs et de spectateurs potentiels.

Comment transformer 0.60 € en 160,000 € avec les paris sportifs en ligne

Les paris sportifs constituent d’excellents investissements pour ceux qui ont une chance insolente. Ils peuvent en effet effectuer des pronostics irréalistes afin de profiter d’une cote exceptionnelle et gagner malgré tout. Les gains peuvent d’ailleurs se chiffrer en plusieurs centaines de milliers d’euros. Récemment, un joueur de Winamax a, par exemple, empoché 160 000 euros grâce à un multiple sur 12 matchs.

De l’audace et de la chance

Sur Winamax, un joueur nommé « ndep-Naoned » a réussi à un pari particulièrement ambitieux. Celui-ci regroupait 12 pronostics sur autant de matchs de football. Ces derniers provenaient tous de la Ligue 1. À noter que certaines sélections du pari affichaient une cote de plus de 4 contre 1. Grâce à ce pari fou, le joueur est parvenu à cumuler une cote de 177 952 contre 1. Face à la démesure de cette dernière, il a préféré jouer la carte de la prudence en limitant sa mise à 60 centimes. Malgré tout, le pari pouvait lui permettre d’encaisser plus de 100 000 euros. Cependant, ce gain potentiel ne semblait pas à la hauteur des attentes du joueur. Il a alors décidé d’activer un bonus Winamax sur les paris combinés. Celui-ci lui permettait de débloquer un supplément de 50 % si sa mise se révélait gagnante. Une fois son pari peaufiné, il ne lui restait plus qu’à attendre et à prier. Heureusement, la chance semble avoir entendu ses doléances. Elle lui a alors permis de réussir son pari et d’empocher 106 771 euros. Et grâce au coup de boost offert par le bonus Winamax, ses gains ont été portés à près de 160 000 euros.

Les records

Ce pari sportif figure parmi les retours sur investissement les plus impressionnants du marché français. Cependant, il reste en dessous du record français. Ce dernier s’élève à 198 272 euros et il a été établi par une joueuse du PMU avec une mise de 10 centimes. Quant au record absolu, il se chiffre à 295 709 euros. Il a été établi par un joueur de Betclic. À noter toutefois que ce pari s’est révélé plus risqué puisqu’il a été joué avec une mise de 1 296 euros.