Accueil

Archives pour la catégorie Non classé

La FDJ insiste encore plus sur les jeux eSports

La Française des Jeux continue de se rapprocher du mouvement eSport. La firme a en effet annoncé le lancement d’un site entièrement dédié à cette pratique. La plateforme sera mise en place avec l’aide des Suisses de chez SportRadar. Ce nouveau projet s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne lancée par la FDJ pour promouvoir l’eSport. L’opérateur de jeu travaille d’ailleurs sur diverses compétitions live en France. Celles-ci devraient réunir les meilleurs joueurs nationaux. Elles constituent aussi d’excellentes opportunités pour les parieurs qui s’intéressent à l’eSport.

Vers un monopole

La Française des Jeux profite déjà d’une mauvaise réputation sur le marché en raison de son monopole sur les jeux de loterie. Cependant, il semblerait que cette hostilité de la part de ses concurrents ne constitue pas réellement une gêne. La Française des Jeux est en effet en train de mettre en place une stratégie pour profiter de la même position sur le marché de l’eSport. Celle-ci consiste avant tout à organiser des compétitions live à travers la France. Ces tournois réuniront les meilleurs joueurs autour de prizepool allant de 20 000 à 50 000 euros. Certains se dérouleront en ligne tandis que d’autres se joueront à travers plusieurs villes du pays. Cette première étape vise ainsi à séduire les joueurs et à promouvoir la pratique. La deuxième étape de la stratégie quant à elle consiste à intéresser les parieurs. Pour cela, la FDJ a décidé de travailler avec SportRadar afin de mettre en place un site de paris dédié à l’eSport. La plateforme devrait être baptisée Parion-Esport. À noter toutefois que les paris seront réalisés en argent fictif. Les joueurs auront la possibilité d’acheter et d’échanger des points dans la boutique cadeau du site. Enfin, il convient de noter que les paris pourraient devenir réels si l’Arjel se décide à réguler l’activité. La FDJ profiterait alors d’une longueur d’avance puisqu’elle aura déjà une communauté et une plateforme.

Le succès de l’eSport

L’eSport connait un véritable boom actuellement grâce à cette génération de joueurs. Ces derniers possèdent une véritable culture de la compétition en ligne et recherchent désespérément de nouveaux défis. Cependant, le véritable moteur de ce mouvement reste les spectateurs. Ces derniers varient de l’adolescent lambda au jeune adulte nostalgique élevé avec des jeux vidéo. Ils participent massivement à la promotion du sport et soutiennent les différents marchés qui se greffent autour. À noter d’ailleurs qu’ils font un travail tellement efficace que l’eSport pourrait s’inviter aux Jeux Olympiques de 2024.

Quelques applications Facebook de machines à sous à découvrir

Les machines à sous figurent parmi les jeux de casino les plus appréciés. Elles connaissent d’ailleurs un succès certain auprès des joueurs réguliers et des néophytes. Grâce à leur popularité, elles ont réussi à traverser les différents médias pour réunir toujours plus d’adeptes. Les réseaux sociaux semblent être devenus leur nouveau terrain de jeu. Sur Facebook, par exemple, les applications de machines à sous se multiplient chaque jour. Aujourd’hui, focus sur les meilleures.

3D Slots et Slots Farm

Le réseau social de Mark Zuckerberg reste le plus populaire avec près de 3 milliards d’utilisateurs. Chaque jour, ces derniers parcourent les nombreuses pages dédiées à des loisirs comme les jeux de casino. Ils téléchargent également des applications passionnantes qui leur permettent de découvrir l’expérience proposée par les casinos. Dans cette catégorie, le titre 3D Slots figure parmi les plus appréciés. Comme son nom l’indique, il permet aux joueurs de s’initier au jeu d’argent. Il leur offre d’ailleurs la possibilité d’acheter des jetons pour optimiser leur expérience de jeu.

Parmi les applications de machines à sous disponibles sur Facebook, Slots Farme se présente aussi comme un incontournable. Comme son nom l’indique, il s’inscrit dans la lignée des fameux jeux de ferme comme Farm Ville ou Farm Town. Dans ce jeu, les joueurs peuvent se divertir aux machines à sous tout en plantant du maïs. Cerise sur le gâteau, divers tournois sont organisés sur ce titre ce qui permet de renouveler régulièrement l’expérience de jeu.

Lucky Slots et Slotomania

L’application Lucky Slots réunit plus d’un million de joueurs actifs chaque jour. Ce succès lui permet de se hisser à la première place des jeux de machines à sous les plus appréciées sur Facebook. Il doit cette popularité à son gameplay dynamique et gratuit.

Enfin, pour terminer cette sélection, il convient de s’attarder sur Slotomania. Cette application permet de découvrir des machines à sous vidéo et des machines à sous classiques. Elle possède aussi la particularité d’être disponible sur d’autres plateformes. Elle permet ainsi aux joueurs de rejoindre une communauté plus importante ce qui leur donnera la possibilité de partager leurs ressentis et d’enrichir leur expérience. À noter que toutes les applications citées dans cet article sont disponibles sur IOS et Android.

Un pari sportif miracle permet un gain de 143,060€ pour 1€ de mise

Un joueur du site Unibet vient d’établir un record historique de gain en paris sportifs. Il est en effet parvenu à transformer une mise d’un euro en une somme de 143 060 euros. Grâce à ce pari exceptionnel, il vient de battre une cote de 95 373 contre 1. Cerise sur le gâteau, il a également bénéficié du bonus multimax pour encaisser 47 000 euros.

Une mise exceptionnelle

Les parieurs en ligne peuvent parfois faire preuve d’une justesse redoutable pour réussir des paris fous. Ludovic fait partie de ces joueurs assidus qui tentent des combinaisons particulièrement complexes pour empocher des sommes vertigineuses. Lors d’une session sur Unibet, il a tenté un combiné sur 16 matchs de football pour profiter d’une cote inédite de 95 373. À noter que certaines sélections étaient particulièrement osées puisqu’elles affichaient des probabilités de 7 contre 1. Parmi ces mises invraisemblables figuraient celle sur la victoire de Metz après une série de cinq défaites ou celle sur les trois nuls des matchs entre Torino et Sampdoria, Chelsea et Arsenal, Hoffenheim et Berlin. Avec son pari sans queue ni tête, Ludovic a sans aucun doute cherché à se divertir. Il ne s’attendait surement pas à ce que la chance frappe à sa porte. Lors de son interview par le site, il a malgré tout tenté de donner des explications bancales sur la logique de son pari. Malgré tout, l’absence de stratégie n’enlève rien au côté exceptionnel de son gain. Avec une mise d’un euro, il a empoché 95 000 euros sur son pari et 45 000 euros avec le bonus multimax.

Un cercle très fermé

Ludovic vient d’établir un record avec son pari fou. Il devient en effet le joueur ayant réussi le meilleur retour sur investissement. Il rejoint ainsi le cercle particulièrement restreint des parieurs ayant remporté un pari avec une cote hors norme. Parmi ces derniers se trouve cet autre joueur Unibet qui avait empoché 8 872 euros avec une mise d’un euro. Un client Winamax a également réussi cet exploit. Lors d’une session sur le site, il a misé 1 euro sur un combiné avec une cote de 3 512 contre 1. Grâce à ce pari, il est parvenu à empocher 73 000 euros.

Halloween, le film d’horreur culte en passe de devenir une machine à sous

Les machines à sous « Branded » ou basées sur une marque existante connaissent un succès exceptionnel auprès des joueurs. Il faut dire qu’elles possèdent d’excellents arguments pour les séduire. Elles proposent en effet un univers captivant qui a déjà fait ses preuves, mais qui gardent malgré tout certains secrets. Le spécialiste de ce type de jeu reste bien entendu le géant « Microgaming ». Au fil des années, le développeur a lancé une multitude de slots branded possédant divers types d’univers. Parmi ses succès se trouvent les classiques « Playboy », « Tarzan » et « Jurassic World ». Chacun de ces jeux possède un gameplay original et profite d’une réalisation de qualité. Chaque année, les joueurs attendent ainsi avec impatience le nouveau titre branded qui va passer à la moulinette du développeur. Après des mois d’attente, il vient d’être dévoilé par Microgaming. Il s’agit de « Halloween », le film d’horreur classique qui a lancé la carrière de Jamie Lee Curtis et imposé John Carpenter comme un réalisateur d’exception.

Halloween, un « cult-classic »

« Halloween » est une saga cinématographique lancée par John Carpenter en 1978. Le premier opus est entré dans la légende pour de nombreuses raisons. La première correspond à sa rentabilité. Le film n’a en effet coûté que 300 000 dollars à produire. Il rapportera cependant plus de 70 millions de dollars dans le monde. La deuxième raison de son succès réside dans son atmosphère. Pesante, celle-ci proposait une nouvelle expérience aux cinéphiles. Enfin, le premier film est considéré comme un précurseur de genre. Il a en effet démocratisé le « slasher », un type de fiction narrant les meurtres imaginatifs d’un tueur psychopathe. Aujourd’hui, la saga « Halloween » possède un statut culte. Elle compte une dizaine de films articulés autour d’un méchant principal à savoir « Michael Myers ». Celui-ci a tellement marqué les cinéphiles qu’il est définitivement entré dans l’imaginaire collectif. De nombreuses œuvres de fiction feront en effet référence à ce tueur masqué invincible. Pour l’anecdote, il convient de noter que le masque de Myers est inspiré du visage de William Shatner, le capitaine Kirk de la saga d’origine Star Trek.

Une machine à sous tout aussi impressionnante

Microgaming a obtenu les droits pour utiliser la marque « Halloween » pour ses machines à sous. Grâce à ce partenariat entre le développeur et Compass International Pictures, les joueurs pourront découvrir une adaptation du premier opus avant la fin de l’année. Pour le moment, aucune information n’est disponible concernant les différentes fonctionnalités. Cependant, il est certain que Microgaming proposera un titre de qualité à la hauteur de ses anciennes réalisations.

L’élection de Donald Trump fait regretter la décision de Paddy Power

Alors que les sondages le donnaient perdant, Donald Trump a surmonté tous les obstacles pour renverser la tendance et remporter l’élection présidentielle américaine. Cet exploit a bien entendu déclenché son lot de réactions. Parmi ces dernières, celle de Paddy Power reste la plus marquante. Le bookmaker avait en effet décidé de payer en avance tous les paris prévoyant la victoire d’Hillary Clinton. Suite à l’annonce des résultats, il a déclaré regretter cette décision puisqu’elle lui a couté la coquette somme de 5,5 millions de dollars.

Mauvais pronostic

Paddy Power est un habitué des offres commerciales choquantes. Il avait notamment décidé de payer en avance les paris pro-Obama lors de son second mandat. Pour la nouvelle élection, le bookmaker a décidé d’adopter la même démarche. À deux semaines de l’élection présidentielle 2016, il a décidé de payer tous les paris sur la victoire d’Hillary Clinton. Cette décision paraissait tout à fait logique à l’époque puisque la candidate était en tête dans les sondages. Malheureusement, Donald Trump a réussi à vaincre les statistiques pour remporter l’élection. Paddy Power s’est ainsi vu obligé de payer les paris pro-Trump qui s’élevaient à 4,5 millions de dollars après avoir déjà déboursé 1,1 million de dollars pour les paris pro-Hillary.

Paddy Power, bon perdant

Malgré la perte monumentale provoquée par son erreur de calcul sur l’élection présidentielle, Paddy Power s’est engagé à payer tous les paris pro-Trump. Le bookmaker reste d’ailleurs dynamique puisqu’il propose déjà des paris sur la ré-élection de Trump en 2020. Les clients de Paddy Power pourront aussi parier sur la possibilité que Trump construise un mur entre les États-Unis et le Mexique.

La fin de l’été sourit aux casinos de Macau

Après un mois d’aout décevant, les casinos de Macau semblent retrouver un semblant de croissance. Le mois de septembre s’est en effet achevé sur une note positive. Les casinos de Macau ont affiché une hausse de 7,4 % de leur chiffre d’affaires sur cette période par rapport au même mois de l’exercice précédent. Bien que les opérateurs restent prudents, certains se laissent aller à dire qu’il s’agit de la fin de la série noire pour les casinos de Macau.

Deux nouveaux casinos

L’une des causes directes de cette hausse du chiffre d’affaires en septembre correspond à l’arrivée de deux nouveaux casinos sur le marché de Macau. Le premier correspond à celui du groupe Wynn Resorts. Baptisé « Wynn Palace », ce complexe casinotier a été lancé à la fin de l’été. Avec un investissement initial de 4 milliards de dollars, ce projet correspond au plus gros jamais lancé par Steve Wynn.

Le deuxième nouveau casino de Macau quant à lui a ouvert pendant le mois de septembre. Baptisé « Parisian Macau », ce complexe appartient à Sand China, la filiale chinoise de Las Vegas Sands. Comme son nom l’indique, cet établissement s’inspire du décor de la capitale française avec notamment une réplique de la Tour Eiffel. À noter que ce projet tenait à cœur à Sheldon Adelson, le milliardaire propriétaire du groupe Las Vegas Sands.

2017

Les deux nouveaux casinos de Macau ont réussi à relancer la croissance au mois de septembre. Cependant, pourront-ils la maintenir ? Enfin, il convient de noter qu’en 2017, MGM resorts compte également ouvrir un nouveau complexe à Macau, le MGM Cotai.

Paddy Power et Facebook main dans la main

Paddy Power et Facebook serait en train de mettre au point la version bêta d’une application dénommée Paddy Power In-Play ! Cette application aura pour but de permettre aux internautes de réaliser des paris sportifs en ligne sur des courses de chevaux ou encore des matchs de football. Le projet est destiné aux joueurs virtuels du Royaume-Uni, car ce pays possède un environnement législatif adéquat pour ce type d’application, controversée dans d’autres pays.

Des paris en lignes sécurisés

Les jeux d’argent en ligne ont toujours été pointés du doigt, car beaucoup d’entre eux, qui utilisent de l’argent virtuel, sont accessibles aux mineurs. Et les autres, qui proposent de jouer de l’argent réel, possèdent des systèmes de vérification de l’âge jugés obsolètes et souvent des mineurs réussissent à les contourner.
Paddy Power promet cependant que tout sera mis en place afin d’éviter que des mineurs aient accès à son application. Il joue tout de même la carte de la prudence en choisissant uniquement de la lancer sur le marché du Royaume-Uni.

Facebook, un précurseur des applications de jeux d’argent

Facebook est loin de jouer un coup de poker avec ce projet de Paddy Power. Le plus grand réseau social du monde a en effet, déjà lancé des applications de jeux d’argent en ligne. Que ce soit de l’argent réel ou virtuel, Facebook a déjà visité chacun de ces deux mondes. Ces applications n’ont cependant, pas échappé au problème des mineurs qui y jouent. D’ailleurs, certains vont jusqu’à accuser Facebook d’inciter les mineurs à jouer dès leurs plus jeunes âges avec ses applications qui utilisent de l’argent virtuel.
En tout cas, ce projet pourrait apporter bien des changements dans le monde des jeux en ligne.