Accueil

Comment un Indien a-t-il pu parier sa femme et la perdre ?

Les histoires de paris farfelues sont nombreuses à travers les âges et les continents. Récemment, un autre récit de ce genre a fait beaucoup de bruits sur la toile. Selon JeuxCasino.com, un Indien aurait mis en jeu sa femme afin de rembourser ses dettes. Il aurait perdu beaucoup d’argent sur un jeu inconnu ce qui l’a poussé à faire ce choix incongru. Le pire, c’est que sa campagne n’était pas au courant du deal.

Une histoire rocambolesque

L’histoire de ce parieur indien commence par une simple passion pour les jeux d’argent. Malheureusement pour Shah, il ne sait pas s’arrêter. Il enchaîne donc les paris perdants. Le 11 novembre, il se retrouve sur la paille. Incapable de payer son créancier, il décide de lui proposer un deal insolite. Il propose de remettre en jeu ses dettes contre un lot surprenant. S’il gagne la partie, il repart avec une ardoise vierge. S’il perd, il accepte de céder sa femme. Le deal est donc conclu et les jeux sont faits.

Malheureusement pour Shah, sa malchance légendaire frappe à nouveau. Il est obligé de donner sa campagne à son créancier en guise de monnaie d’échange. La situation va cependant se compliquer. Shah a conclu son marché sans en parler à sa femme, Devi. Celle-ci se réagit donc violemment lorsqu’il lui annonce qu’un inconnu va venir la chercher pour l’emmener avec lui. Shah tente de la convaincre en usant de la force, mais elle refuse de céder. Elle parvient à échapper au courroux de son mari et trouve refuge au poste de police. Après avoir raconté son histoire à des policiers scandalisés, elle est repartie chez ses parents. Shah quant à lui devrait bientôt expliquer son cas devant un tribunal.

Le monde insolite des parieurs fous

D’après le site Calvinayre, ce type d’histoire n’est pas nouveau dans l’état indien de Bihar. Une femme se serait déjà misée et perdue elle-même au jeu. En 2018, un homme a également parié son fils de trois ans. Il a été condamné par la justice à faire 50 abdominaux. Enfin, il faut rappeler qu’en 2018 toujours, un Tanzanien a perdu sa femme en la pariant sur le derby entre Manchester United et Manchester City.