Archives mensuelles : septembre 2013

Son ex-compagnon dépense 97.000 euros en paris sportifs, la FDJ dédommage

La dépendance peut provenir des fournisseurs de jeux d’argent eux-mêmes. Ces derniers ont le devoir de prévenir de manière effective les joueurs sur la nature pathologique des jeux et d’intervenir lorsque cela est nécessaire. La FDJ a récemment connu ce schéma et elle ne s’en est pas tirée sans quelques bleus. Elle a en effet, dû reverser 60 000 euros à une femme en guise de dédommagement.

Un divorce justifié

La femme en question est divorcée de son mari et elle a la garde de leurs deux enfants. Un jour, son ex-mari vient garder les enfants et en profite pour voler son chéquier. L’homme s’en servira ensuite pour jouer à des paris sportifs auprès de détaillants. En tout, il aura signé onze chèques dont le montant serait de plus de 97 000 euros. La femme aura été alertée lorsqu’elle a dû verser 60 000 euros à l’un des détaillants, somme qu’elle a dû emprunter. Suite à cela, elle a poursuivi son ex-mari en justice ainsi que la FDJ.

La FDJ n’a pas assumé ses responsabilités

Selon l’avocate de la femme, la FDJ est la seule responsable dans cette affaire, car elle n’a pas pris les dispositions nécessaires face au comportement de l’ex-mari de sa cliente. En effet, la FDj aurait encaissé en une semaine cinq des chèques émis par l’ex-mari. Un comportement qui témoigne d’une dépendance évidente, mais la FDJ n’a rien fait pour le signaler. D’ailleurs, elle n’a pas non plus effectué de vérification. Résultat, la FDJ a été condamnée à verser 60 000 euros.

Casino illégal très prolifique à Moscou

Ouvrir un casino est souvent un coup de poker, soit cela passe soit non. Et avec la crise, les entrepreneurs ambitieux d’investir dans ce secteur sont de moins en moins nombreux par souci de rentabilité et aussi à cause de la législation, jugée trop rigide. En France par exemple, le secteur des jeux n’a été officiellement légalisé qu’au début de l’année 2010. Donc, pour pouvoir se constituer leur petite affaire, les investisseurs choisissent souvent des voix illégales qui leur permettent de se constituer un chiffre d’affaires important et surtout facilement.

La législation russe

En Russie, les jeux d’argent sont interdits sauf les hippodromes et le poker sportif. Cette interdiction est régie par une loi fédérale en vigueur depuis le 1er juillet 2009. Mais, il existe des localités bien délimitées où cette interdiction n’est pas appliquée notamment dans les régions de l’Altaï, du Primorié, ainsi que dans une zone située à la frontière entre les régions de Rostov et de Krasnodar.

7,95 millions d’euros de bénéfices

Moscou fait partie des secteurs où l’interdiction des jeux d’argent est en vigueur et c’est dans cette ville que le ministère de l’intérieur russe a démantelé un casino illégal. L’établissement était caché dans un appartement avec deux entrées indépendantes afin de faciliter la fuite en cas de contrôle. Dans les cinq pièces de cet appartement, il y avait 36 appareils de jeux qui ont rapporté au propriétaire la jolie somme de 7,95 millions d’euros en seulement quelques mois d’activité. Une preuve que les jeux ont encore un bel avenir, mais dans un cadre légal.