Archives mensuelles : octobre 2013

Le principe du Draw No Bet par Guizmo47

Ancien parisien et grand fan de foot, Guizmo47 est aujourd’hui un parieur à la notoriété grandissante, et au budget de 387 euros. Son secret ? Il a mis au point une méthode qui lui permet de réaliser les bons pronostics pour une rencontre de foot.

Le personnage

Guizmo47 est bien entendu un pseudo, qui est porté par Sébastien, un trentenaire résidant à Agen avec une famille de deux enfants. Il a commencé les pronostics sans avoir en tête de gagner des sommes conséquents, mais juste afin de se faire plaisir. Après avoir perdu nombre de paris, comme son tout premier pari d’ailleurs, il s’est retiré et a mis au point sa fameuse méthode. Aujourd’hui, il est de retour avec l’envie de gagner et d’affiner sa méthode. Car d’après ses constatations, elle est encore à l’état brut et nécessite une mise à l’épreuve afin de la peaufiner.

Quant aux affaires de paris truqués dans le domaine du football, Guizmo47 explique que cela ne se passe que dans les championnats d’envergure où les enjeux financiers sont importants. D’ailleurs, il évite de participer aux paris concernant les rencontres de cette envergure. Enfin, le projet le plus important de Guizmo47 dans les prochains mois sera de mettre sur pied un site sur lequel il publiera ses pronostics sportifs ainsi que des signaux boursiers.

La méthode DNB

Il s’agit d’un type de pari durant lequel, en cas de match nul, les paris sont annulés. D’ailleurs, Draw No Bet signifie littéralement « Remboursé si nul ». Guizmo47 a fait de ce type de pari sa spécialité, car sa méthode lui permet de repérer les rencontres à haute probabilité de victoire.

Le premier site de paris sportifs fermement condamné en France

Le secteur des jeux d’argent en ligne en France a été régularisé durant l’année 2010 et depuis, force est de constater que le secteur peine à décoller. De plus, les sites illégaux sont légion et certains d’entre eux connaissent un succès tel qu’il vole totalement la vedette aux sites agréés. Afin de remédier à cette situation, l’État fait de son mieux afin de donner à l’Arjel, les compétences nécessaires afin de faire valoir son droit et son autorité. Grâce à ses pouvoirs et son champ d’action plus développé, l’Arjel a réussi à faire condamner un site de paris sportif illégal, une première en France.

200 000 euros d’amende

Mi-juin 2010, l’Arjel avait adressé une mise en demeure en direction d’un groupe anglais nommé Globet International Sports Betting Ltd pour proposer des services de jeux d’argent sans autorisation sur le territoire français. Le groupe avait, à l’époque, argué que sa situation était tout à fait légale, car elle était sous l’autorité londonienne et non française et que de ce côté de l’Europe, elle était légale. Cependant, suite à une enquête, la société anglaise s’est retrouvée mercredi condamnée à une amende de 200 000 euros par le tribunal correctionnel de Paris.

Une victoire de plus pour l’Arjel

Il s’agit là d’un cas qui vient conforter le nouveau statut de l’Arjel comme étant un organe de régulation puissant et effectif. D’ailleurs, son président, Jean-François Vilotte, ne manque pas de faire savoir que d’autres cas semblables à celui-ci sont en cours de traitement au niveau du tribunal. À travers ce cas incluant un opérateur non français, l’Arjel envoie un message fort aux autres opérateurs non français qui essaieraient d’exploiter illégalement le cyberespace français.