Archives mensuelles : septembre 2014

Le point sur les paris sportifs aux États-Unis

Le monde des paris sportifs pourrait connaitre un changement majeur dans les prochains mois avec une légalisation en dehors de l’état du Nevada. Le nouveau patron de la NBA, Adam Silver laisse en effet entendre que la légalisation des paris sportifs se révèle inévitable pour aider certains états comme le New Jersey à sortir le secteur des jeux de la crise dans laquelle il se situe.

Un virage à 180°

En 2012, le New Jersey qui était encore solide en termes de jeu de hasard grâce à Atlantic City avait annoncé son intention de légaliser les paris sportifs sur son territoire. À noter que ce type de jeux n’est permis que dans un seul état à savoir le Nevada.

À l’époque, les cinq ligues des sports majeurs aux États-Unis étaient contre un tel projet, car elles souhaitaient préserver l’intégrité de leur discipline. Le patron de la NBA de l’époque, David Stern s’est d’ailleurs montré particulièrement strict sur le sujet. Le projet du New Jersey a ainsi été rejeté, mais la machine était déjà en route. D’autres états en difficulté ont suivi le mouvement et continuent à faire pression pour obtenir le droit d’exploiter les paris sportifs sur leur sol.

Après des années de lutte, la balance pourrait enfin pencher en leur faveur, car le nouveau patron de la NBA se dit favorable à cette initiative de légalisation des paris sportifs dans d’autres états. Selon lui, si les états concernés se révèlent effectivement en faillite que les paris sportifs peuvent les aider à s’en sortir alors, la régulation de ces jeux est inévitable.

Une meilleure visibilité

Pour appuyer ses propos, le patron de la NBA ajoute que les paris sportifs peuvent ajouter de l’intérêt à certains matchs. De plus, le secteur représenterait officiellement 3,2 milliards de dollars de revenus et officieusement, les chiffres atteignent 320 milliards de dollars.

Un retraité habitué des paris hippiques remporte 152.000 euros

Le jackpot figure parmi ces sources d’émerveillement qui tirent leur force de leur rareté. Le gros lot ne sourit en effet qu’à quelques chanceux qui ont choisi la bonne combinaison ou miser sur le bon numéro. Malgré tout, de nombreux rêveurs tentent chaque jour leur chance pour faire partie de ces quelques élus. D’autant plus que ces derniers ne semblent pas posséder de profil particulier qui les rend spéciaux. Un évènement récent à Argentan démontre justement que tout le monde peut remporter le jackpot. Un vieil homme habitué des paris hippiques a réussi à empocher 152 000 euros en jouant dans son point de vente PMU préféré.

Quand la chance fait le bonheur d’un retraité

La maison de la presse du centre commercial Leclerc d’Argentan propose également des jeux de la FDJ ainsi que du PMU. De nombreux clients y viennent chaque jour pour tenter de remporter le gros lot et partir au soleil pour le restant de leur vie.

Une part importante de la clientèle de ce point de vente est notamment constituée par des retraités que le gérant surnomme d’ailleurs « papys ». Parmi ces joueurs du troisième âge, un en particulier fait preuve d’une connaissance à toute épreuve du monde des courses hippiques. Il gagne souvent de petites sommes, mais il n’a jamais réussi à décrocher le jackpot. Cependant, un certain samedi, le 19 aout plus précisément, il est venu dans son point de jeu préféré, le sourire aux lèvres, pour encaisser la jolie somme de 152 000 euros.

La chance a en effet fini par sourire à ce retraité âgé de 80 ans qui a souhaité garder l’anonymat.

Le rendez-vous des chanceux

Il ne s’agit pas du premier gain important enregistré dans ce point PMU-FDJ, car auparavant, un autre chanceux avait déjà réussi à empocher 50 000 euros sur un jeu de grattage.