Archives mensuelles : mars 2015

Aller à Las Vegas sans forcément jouer des fortunes aux machines à sous

Surnommée la ville du péché par les Américains, Las Vegas a toujours eu une réputation sulfureuse auprès du grand public. Beaucoup s’imagine qu’un séjour dans l’ancienne capitale du jeu ne peut se dérouler que d’une seule manière : jouer des fortunes aux machines à sous. Cependant, cette ville du Nevada propose bien d’autres activités moins chères, mais tout aussi palpitantes. Alors, comment passer un séjour à Las Vegas sans se ruiner ?

Trouver des promotions

L’un des principaux soucis lors d’un voyage à Las Vegas réside dans le choix de l’hôtel. Avec une vingtaine des plus grandes enseignes du marché, difficile de trouver un hébergement abordable. Et pourtant, il est tout à fait possible de trouver une suite à petit prix dans l’un de ces nombreux établissements de luxe. Pour cela, il suffit d’effectuer quelques recherches sur internet. Des plateformes regroupent en effet toutes les offres promotionnelles proposées par les hôtels sur leur suite. Il devient alors possible de tomber sur une chambre à 41 euros la nuit au Monte Carlo, à 47 euros au Treasure Island ou encore à 26 euros au Flamingo.

Enfin, pour profiter d’une ou deux nuits gratuites ou d’un rabais sur la restauration, il est conseillé de réserver sa chambre. Lors de la réservation, il suffit de négocier fermement, mais respectueusement les avantages que l’on souhaiterait avoir.

Rentabiliser le voyage

Un moyen efficace de ne pas se ruiner durant un voyage à Las Vegas consiste à rentabiliser le séjour. Pour cela, il suffit de se rendre dans les magasins d’usine locaux comme le North Premium Outlets. Ces établissements proposent des articles d’habillement de grande marque à petit prix. Les rabais peuvent aller jusqu’à 65 % sur certains produits.

Paddy Power prend le record de la publicité la plus controversée

Paddy Power a récemment lancé une offre promotionnelle dénommée « Money Back if He Walks ». Cette dernière portait sur le procès du sportif Pistorius, accusé d’homicide sur sa propre femme. En raison de la nature de l’affaire au centre de la promotion et du caractère « controversé » de celle-ci, 5 525 plaintes ont été déposées auprès de l’ASA, l’Autorité des Standards de publicité irlandaise.

Coup publicitaire réussi

Cette affaire controversée portant sur son offre « Money Back if He Walks », Paddy Power s’en réjouit. Pour ce bookmaker irlandais, la promotion se révèle particulièrement bien trouvée et la publicité qui l’accompagne est simplement parfaite. D’ailleurs, il a fièrement annoncé qu’il continuerait à proposer ce type de promotion.

Cependant, les Irlandais ne semblent pas partager l’enthousiasme ni l’humour du bookmaker. Un grand nombre d’entre eux ont d’ailleurs déposé plaintes contre la promotion et la publicité qui a été faite pour la promouvoir. En tout, 5 525 plaintes ont été reçues par l’Autorité de Standard de Publicité. Il s’agit d’un record en matière de controverse.

L’offre en question

Pour information, l’offre consistait à déterminer l’issu du procès de Pistorius. Si ce dernier réussissait à s’en sortir, le bookmaker s’était engagé à rembourser les paris perdants. À noter que le sportif au centre de l’affaire était en chaise roulante. Un détail qui a dû énormément influencer la réaction de ceux qui ont déposé plaintes. L’intitulé de la promotion jouait en effet sur le double sens du mot « WALKS ». Celui-ci peut signifier « s’en sortir » et « marcher », deux actions impossibles pour l’accusé.