Archives mensuelles : mai 2015

Un pari sportif en ligne insensé pour une habitante de Perpignan, 200.000 euros de gains

Une quinquagénaire originaire de Perpignan vient de remporter la coquette somme de 200 000 euros grâce à un pari sportif en ligne. Elle vient ainsi de pulvériser le record du plus gros gain en France. L’ancien record était en effet de 40 000 euros et date de 2010.

Retour sur ce succès

Pour réaliser cet exploit, celle que Le Parisien surnomme « Céline » a choisi le site du PMU. Pour s’assurer une telle somme, elle a eu recours à la technique du pari combiné. Le principe consiste à parier sur divers pronostics afin de profiter d’une cote exceptionnelle. Les cotes de chaque pronostic sont en effet multipliées entre elles pour donner la cote totale du pari. Cette dernière sera ensuite utilisée pour calculer le montant des gains suivant cette formule : cote*mise.

Le plus surprenant dans ce gain de 200 000 euros réside d’ailleurs dans le montant de la mise initiale. Céline n’a en effet parié que 10 centimes pour empocher cette somme faramineuse. À l’heure actuelle, les experts continuent à décortiquer son pari afin d’en comprendre les mécanismes.

En tout cas, il est certain que Céline a fait appel à toutes ses facultés cognitives pour réaliser un tel exploit. Chaque pronostic a été étudié afin d’avoir le minimum de risque. D’ailleurs, un spécialiste du PMU n’a pas hésité à qualifier sa méthode de « scientifique ».

Les principales sélections de son pari

Pour réussir ce coup de génie, Céline a notamment parié sur le match opposant Bastia à Caen. Une de ses sélections portait aussi sur l’affrontement entre Queens Park Rangers et Newcaslte. Céline a également choisi de s’intéresser à des ligues moins connues comme celle d’Arménie par exemple ou celle de l’Azerbaïdjan.

Les paris sportifs sauvent le bilan de l’Arjel au premier trimestre 2015

L’Arjel vient de publier les résultats du secteur des jeux pour le premier trimestre 2015. Du côté des bons élèves, les paris sportifs continuent leur ascension grâce notamment au football qui tend à devenir le principal fer de lance de ce service. Le poker de son côté reste le cancre de la classe avec une baisse de 15 % des cash-game.

Les paris sportifs, une valeur sure

En 2014, les paris sportifs avaient réussi à établir un nouveau record de recettes en France. Les joueurs s’en sont en effet donné à cœur joie grâce notamment à la Coupe du Monde du Brésil remporté par les Allemands. Alors que les observateurs redoutaient une baisse brusque des chiffres d’affaires des paris sportifs cette année, la réalité est tout autre.

Au premier trimestre, les chiffres publiés par l’Arjel révèlent en effet que les paris sportifs affichent en effet une hausse du taux de participation de 27 %. En tout, 202 000 comptes actifs ont été recensés contre 159 000 à la même période en 2014. Les paris quant à eux sont en hausse de 38 % puisqu’ils sont passés de 254 millions à 351 millions d’euros.

Quant au PBJ, il s’élève à 63 millions d’euros soit une hausse de 17 % par rapport à l’année dernière. Enfin, le football reste le sport roi avec 58 % des paris enregistrés. Il est suivi par le tennis avec 18 % puis par le basket avec 13 %.

Le poker, toujours en baisse

Le poker continue sa descente aux enfers avec une nouvelle baisse de 15 % du cash-game au premier trimestre 2014. Les tournois quant à eux restent stables avec une hausse de 5 %. En résumé, le poker affiche une baisse totale de 7 % à 61 millions d’euros pour ce premier trimestre 2014.