Archives mensuelles : juillet 2016

Les opérateurs de paris sportifs ont bien profité de l’Euro 2016

L’Euro 2016 s’est achevé sur la victoire finale du Portugal. Si pour les équipes perdantes, cette compétition a été particulièrement triste, le bilan se révèle tout autre pour les opérateurs de paris sportifs. Peu importe leur pays d’origine, ces derniers ont tous réussi à tirer leur épingle du jeu. En France, il convient toutefois d’apporter une nuance à cette affirmation. Les paris ont explosé avec un net avantage pour le secteur en ligne. Les parieurs en ligne ont misé 137,8 millions d’euros tandis que le marché physique a généré 155,1 millions d’euros.

Les chiffres clés

Comparé au Mondial 2014, l’Euro a été une compétition spéciale pour les opérateurs de paris en ligne. Ils ont en effet réussi à engranger 137,3 millions sur cette compétition ce qui représente une hausse de 20 % par rapport aux chiffres du Mondial 2014. Du côté des opérateurs physiques en revanche, le bilan reste mitigé. L’Euro a été un succès puisqu’il a généré 155,1 millions d’euros de paris. En revanche, cela correspond à une baisse de 10 % par rapport aux chiffres du Mondial.

Malgré tout, il convient de noter que les opérateurs en ligne réunis au sein de l’Afjel viennent de déclarer que leur marché n’était pas assez profitable. Sur les millions de paris enregistrés durant l’Euro, les gains nets des opérateurs ne s’élèvent qu’à 630 000 euros. Cela entraine bien entendu un déséquilibre. Les gros opérateurs restent stables tandis que les plus petites perdent de l’argent.

Les problèmes du marché en ligne

Le marché en ligne n’a pas pu profiter des millions dépensés par les joueurs lors de l’Euro 2016, car ces derniers ont beaucoup gagné durant cette compétition. Au total, les opérateurs ont redistribué 85 % des mises soit 115 millions d’euros. Les impôts sur le jeu fixé à 50 % du PBJ expliquent également le manque de dynamisme du secteur en ligne.

Les pays asiatiques sanctionnent massivement les paris sportifs illégaux de l’Euro 2016

Chaque semaine, l’Euro 2016 provoque de multiples arrestations dans les pays asiatiques. Le continent figure en effet en tête des lieux de prédilection des paris illicites sur le sport. L’Euro 2016 constitue ainsi un évènement de taille pour ces opérateurs et ces joueurs illégaux. Les pays asiatiques avaient heureusement prévu le coup et ils ont mis en place des dispositifs drastiques pour sanctionner les malfaiteurs.

Hong Kong et Singapour

Depuis le début de l’Euro 2016, Hong Kong a procédé à l’arrestation de 50 personnes pour des activités de paris illicites. Au total, 16,7 millions de dollars ont été saisis par les autorités. À noter que pour ces interventions, ces dernières ont massivement coopéré avec les services d’experts en informatique. Ces collaborations visent bien entendu à faciliter la collecte de preuves. La ville sanctionne les paris illicites à hauteur de 7 ans de prison pour les organisateurs et jusqu’à 9 mois pour les parieurs. Des amendes sont également prévues pour les deux types d’infraction. Du côté de Singapour, 12 individus ont été arrêtés par les autorités. 184 000 dollars cash ont été saisis ainsi qu’un lot d’ordinateurs, de téléphones portables et d’appareils électroniques ayant servi pour les paris.

Malaisie

En Malaisie, un cercle de paris sportifs illégaux a été démantelé. Au total, il aurait récolté 850 000 dollars sur les matchs de l’Euro 2016. Le réseau utilisait 5 sites pour attirer les joueurs. Ces plateformes étaient prises en charge par 27 personnes situées dans 25 lieux différents. Les autorités ont aussi démantelé un autre réseau de 9 hommes. Ces derniers utilisaient des appartements de luxe pour leur activité.