Archives mensuelles : août 2016

Playson nous parle de cabaret avec sa nouvelle slot Burlesque Queen

L’éditeur de machines à sous Playson est réputé pour la qualité de ses productions. Il ne lance que quelques titres par an sur le marché, mais ces derniers se révèlent toujours impressionnants. Le dernier opus en date dans le catalogue de l’éditeur prouve d’ailleurs cette tendance. Baptisée « Burlesque Queen », celle-ci propose des graphismes de toute beauté et un gameplay nerveux.

Présentation du jeu

« Burlesque Queen » invite les joueurs à se plonger dans l’univers particulier des cabarets. Le jeu propose ainsi une esthétique assortie au thème. En fond, les joueurs pourront admirer une estrade surélevée et cernée par des balcons. Au premier plan se trouvent des tables nappées de mauve pour accueillir les spectateurs. Dans une ambiance tamisée, ces derniers pourront s’extasier à la vue des danseuses et de la chanteuse assurant le show dans des tenues légères. Bref, la réalisation du jeu se révèle particulièrement soignée ce qui devrait plaire aux joueurs les plus exigeants.

Les fonctionnalités du jeu

Au niveau du gameplay, le jeu se révèle tout aussi impressionnant et travaillé. Il propose notamment des WILDs qui se substituent aux autres symboles pour faciliter l’obtention de combinaisons gagnantes ainsi que des SCATTERs qui permettent d’accéder au mode bonus. Ce dernier fait d’ailleurs preuve d’originalité puisqu’il est lié au mode free spins. Lors du mode bonus, les joueurs devront en effet choisir des objets dans une loge afin de gagner des parties gratuites. Chaque objet permet de gagner un nombre précis de parties gratuites. Avec un gameplay dynamique et une réalisation au top, ce nouveau titre de Playson se hisse aisément au niveau de ses prédécesseurs en terme de qualité.

Interpol arrête des milliers de personnes sur les paris illégaux de l’Euro 2016

L’organisation internationale « Interpol » vient d’annoncer le nombre d’arrestations liées à des paris sportifs illégaux pour l’Euro 2016. Au total, 4 100 individus ont été interpellés pour avoir été impliqués dans des cercles et réseaux de paris illégaux. Malgré l’envergure de cette opération, elle reste fade aux yeux de certains puisqu’elle se concentre sur les petits délinquants et non sur les « gros poissons ».

Une réussite pour Interpol

Durant l’Euro 2016, Interpol a réussi à arrêter 4 100 personnes et à saisir 13,6 millions de dollars. Pour atteindre cet objectif, deux opérations d’envergure ont été menées pendant cette compétition de football à savoir la SOGA VI et l’Aces. Plusieurs pays ont été concernés par ces deux actions comme la France, la Chine, l’Italie, Singapour et les Philippines. Selon Interpol, les échanges d’information entre les différents pays ont été nécessaires au succès de ces deux opérations. À noter également que les 4 100 individus arrêtés étaient collectivement responsables de 649 millions de dollars en paris sportifs illégaux.

Une goute d’eau dans l’océan

Malgré le succès évident de ces deux opérations, force est de constater qu’elles restent dérisoires par rapport à l’envergure du marché noir des paris. Les vrais responsables des réseaux ont en effet été épargnés par ces actions. En ce qui concerne les sommes saisies, elles ne représentent qu’une goutte d’eau dans un vaste océan. Selon Interpol, les opérations SOGA menées depuis 2007 ont permis de bloquer 6,4 milliards de dollars de paris. Cependant, selon l’American Gaming Association, les Américains seuls génèrent 139 milliards de dollars de paris illégaux en 2016.