Archives mensuelles : mars 2017

L’Inde veut profiter des taxes sur les casinos et les paris sportifs

L’Inde se présente comme l’un des marchés les plus prometteurs pour le développement des jeux d’argent. Le pays possède en effet une population particulièrement dense recensée à 1,252 milliard. Parmi ces nombreux joueurs potentiels se trouvent d’ailleurs plusieurs millionnaires et quelques milliardaires. À l’heure actuelle, l’Inde n’autorise que deux de ses régions à exploiter des casinos terrestres. Cependant, des rumeurs commencent à circuler sur l’éventualité d’ouvrir complètement le marché afin de créer de nouvelles sources de revenus fiscaux.

À l’aube d’une nouvelle ère ?

Le gouvernement indien songe fortement à développer le marché des casinos terrestres et celui des paris sportifs. Ceci pour pouvoir utiliser les taxes sur le produit des jeux afin de financer les projets du pays. Il convient en effet de noter que les revenus fiscaux potentiels se révèlent particulièrement importants. Au total, 60 milliards de dollars seraient dépensés chaque année dans les jeux d’argent. Un marché plus développé permettrait ainsi de débloquer quelques milliards en impôts et en taxes. Pour rappel, seules les régions de Goa et Sikkim peuvent exploiter des casinos terrestres pour le moment. Quant aux jeux en ligne, ils ne profitent d’aucune législation spécifique. Malgré tout, il existe déjà une clientèle puisque les Indiens peuvent jouer depuis des sites étrangers.

Un énorme chantier en vue

L’Inde se base actuellement sur une vieille loi de 1867 pour son marché des jeux. Celle-ci étant clairement dépassée, le chantier se révèle énorme pour les législateurs afin de créer un environnement propice à l’exploitation optimale des jeux de casino et des paris sportifs. À cela s’ajoute la question de l’offre illégale qui génère chaque année plusieurs milliards de dollars.

Un amateur de paris sportifs vole des personnes âgées pour jouer

Une enquête qui a duré plus de six mois a finalement atteint son terme. Elle a abouti à l’arrestation et à la condamnation d’un homme de 45 ans pour vol sur des personnes âgées. Amany Tounsi utilisait une technique assez originale qui reposait essentiellement sur la naïveté de ses victimes.

Retour sur l’affaire

Amany Tounsi avait l’habitude de trainer sur les parkings pour trouver ses victimes. Il s’en prenait exclusivement aux personnes âgées. Le mode opératoire était toujours le même. Il abordait sa victime en lui proposant de payer son parking par carte en échange d’une somme en liquide. Après avoir attentivement observé et mémorisé le code de celle-ci, il se débrouillait pour que la carte reste bloquée. Jouant la surprise, il lui proposait alors d’aller chercher de l’aide. Malheureusement pour la victime, il ne reviendra jamais. Il possédait en effet une technique qui lui permettait de subtiliser discrètement la carte avant de quitter le lieu du crime. Le temps que la victime se rende compte de ce qui vient de lui arriver, Amany Tounsi avait déjà réussi à procéder à un retrait de plusieurs centaines d’euros.

Une vingtaine de victimes

Au total, Amany Tounsi a réussi à voler plus d’une vingtaine de personnes âgées. Les faits se sont principalement déroulés à Chantilly et les environs de la cité princière. Chaque opération lui permettait de voler entre 500 et 1 000 euros. L’argent lui servait à assouvir sa passion du jeu. L’homme était en effet un grand amateur de paris sportifs. Il a été interpellé en région parisienne le 13 février. Déjà condamné à 24 reprises par le passé, il a écopé d’une peine de 26 mois de prison ferme.