Archives mensuelles : mars 2018

House of Doom, supporterez-vous la tension de cette maison de l’horreur ?

Le fournisseur de jeux en ligne Play’n GO a sorti une nouvelle machine à sous baptisée House of Doom. Comme son nom l’indique, ce jeu s’oriente vers l’horreur et l’épouvante. Il se déroule d’ailleurs dans une maison maudite habitée par des êtres surnaturels et bercée par une musique heavy metal. Du côté du gameplay, les joueurs pourront s’attendre aux classiques WILDs et SCATTERs. Ils auront aussi la possibilité d’accéder à un mode free spins et un jeu bonus.

La maison de l’horreur

Depuis le début de l’année, Play’n GO enchaine les sorties. Après Planet Fortune, Gold King et Imperial Opera, il vient de dévoiler House of Doom. Pour cette nouvelle machine, il a décidé d’adopter une approche tournée vers l’horreur. Le jeu se déroule en effet dans une maison hantée et utilise une imagerie cauchemardesque. Les joueurs sont prévenus, ils risquent de passer des nuits blanches suite à cette expérience. Malgré tout, celle-ci ne sera pas négative. La machine à sous promet en effet de satisfaire tout le monde. Les plus braves auront largement leur dose d’adrénaline tandis que les autres pourront découvrir un univers passionnant. Ils se laisseront également séduire par la bande-son heavy metal du jeu. Celle-ci permet de donner un côté action à la machine à sous et de briser légèrement l’ambiance pesante. À noter d’ailleurs que Play’n GO ne s’est pas retenu sur le choix des symboles pour créer cet environnement si particulier. Les joueurs retrouveront notamment des croix, des génies maléfiques en feu et des étoiles du Diable.

Un gameplay tout aussi metal

House of Doom possède 5 rouleaux, 3 rangées et 10 lignes de paiement. La première particularité de ce jeu réside dans son système du rouleau spécial. Au début de chaque partie, le jeu choisit en effet un rouleau. Celui-ci permet de transformer les WILDs en expanding WILDs. Le jeu dispose aussi d’un mode free spins. Il est accessible grâce à trois symboles bonus et il permet de profiter de 2 à 5 rouleaux spéciaux. Enfin, la machine à sous House of Doom prévoit aussi un mini-jeu. Celui-ci est accessible grâce à trois SCATTERs. Lors de ce mini-jeu, les joueurs devront choisir parmi 15 icônes pour révéler des montants cash.

Le marché des jeux en ligne portugais sur la bonne voie en 2017

Le marché des jeux d’argent en ligne portugais termine l’année 2017 sur une note positive. Ouvert en 2016, il a connu un début assez lent. Cependant, la sauce est parvenue à prendre à partir de la fin du premier exercice. Le marché compte actuellement 7 opérateurs, mais il devrait en accueillir de nouveaux pour cette année.

Le début de la croissance

Le régulateur portugais vient de publier les résultats de l’année 2017. Ceux-ci montrent une croissance optimale sur l’ensemble de la période. Les chiffres se révèlent surtout satisfaisants lors du quatrième trimestre. Cette période affiche en effet une hausse de 10 millions d’euros par rapport à 2016. Elle profite aussi d’une augmentation de 7 millions d’euros par rapport au trimestre précédent. Au total, les opérateurs ont généré 36,5 millions d’euros. Grâce à ces bons résultats, le marché a pu terminer l’exercice sur un bilan positif. Le chiffre d’affaires global s’élève à 122,6 millions d’euros. À noter que cette somme, 54,3 millions d’euros ont été reversés à l’État à titre de taxes. Ce régime fiscal particulièrement agressif a d’ailleurs légèrement handicapé le marché à ses débuts. Comme en France, il est d’ailleurs pointé du doigt par les opérateurs. Selon ces derniers, il pourrait sérieusement freiner leur croissance sur le long terme. Malgré tout, force est de constater que le marché se porte bien. Comme dans de nombreux pays européens, ce dernier a surtout compté sur les paris sportifs pour booster sa croissance. Ce secteur a généré 68,1 millions d’euros en 2017. Il est suivi par celui des casinos avec 54,4 millions d’euros, dont 45 % proviennent des machines à sous. Le poker cash game figure aussi parmi les secteurs intéressants avec 19,7 millions d’euros. Les tournois de poker quant à eux ont participé à 6,7 % du chiffre d’affaires. À noter que le poker devrait gagner en importance cette année grâce au partage des liquidités avec la France, l’Espagne et l’Italie. Enfin, la roulette et le blackjack représentent respectivement 19,2 % et 9,2 % du secteur des casinos.

Une année 2018 plus explosive

Le marché portugais semble avoir trouvé son rythme de croisière. Il devrait cependant exploser cette année grâce notamment au Mondial de football. Cet évènement constitue en effet un formidable accélérateur pour l’industrie des jeux d’argent.