Archives mensuelles : avril 2018

Pokerstars se fait interdire une publicité en Angleterre

L’Advertising Standards Authority vient de bloquer une publicité de l’opérateur PokerStars. Celle-ci met en scène un joueur débutant qui tente un bluff sans maitriser la fameuse technique. Selon l’autorité de régulation, cette dernière représentait un danger pour les néophytes. Elle dépeint en effet une situation qui pourrait se révéler en décalage avec la réalité.

L’humour de PokerStars

PokerStars se présente la room de poker la plus populaire au monde. Elle est accessible dans de nombreux pays, dont la France. Au début du mois d’avril, elle a décidé de promouvoir ses activités à travers un spot publicitaire. Ce dernier a été traduit dans plusieurs langues et diffusé massivement à l’international. Il dépeint une partie de poker entre amis. Parmi les joueurs, un semble visiblement inexpérimenté et se retrouve face à un dilemme. Il se fait en effet donner 8-3 dépareillés ce qui le déstabilise. À ce moment-là, une voix-off s’adresse à lui pour lui expliquer qu’il peut faire appel à une technique très appréciée dans le poker, le bluff. Elle tente ensuite de le convaincre qu’il est capable de la maitriser puisqu’il a déjà menti à plusieurs reprises au cours de sa vie. Le spot se termine lorsque le joueur mise son tapis et que le message suivant apparait : « PokerStars : Vous êtes déjà un grand joueur de poker ». Le spot a bien entendu été accueilli avec humour par la majorité des spectateurs. En Angleterre, en revanche, il n’a pas du tout eu le même effet sur l’Advertising Standards Authority. Celle-ci estime en effet qu’il véhicule un message dangereux pour les joueurs non-initiés.

Les dangers du bluff

Selon l’ASA, la publicité de PokerStars ferait croire qu’il est facile de bluffer et qu’il s’agit d’une technique fiable à utiliser à outrance. Or, le bluff possède ses limites et il doit être manié avec précaution. Cependant, le véritable souci de l’ASA réside dans le coup qui a suivi à savoir le tapis. Selon elle, le spot ferait croire que la technique du bluff permet de gagner beaucoup d’argent. Elle a ainsi décidé de bloquer la publicité. PokerStars a bien entendu tenté de protester la décision, mais en vain.

Le champion Mayweather pourrait aller combattre en UFC pour un montant indécent

Le champion de boxe retraité, Floyd Mayweather serait sur le point de rejoindre l’UFC pour quelques combats de prestige. Son aventure au pays du MMA devrait lui rapporter la coquette somme d’un milliard de dollars. Pour les bookmakers, cette annonce vaut aussi de l’or. Ils ont en effet la possibilité de réaliser d’énormes bénéfices grâce au charisme et aux talents de promoteurs du boxeur.

Une opportunité en or

Floyd Mayweather se présente comme le meilleur boxeur de tous les temps. Au cours de sa longue carrière, il a en effet enchainé 50 victoires contre 0 défaite. Ses performances lui ont permis de se faire une solide réputation et de constituer un patrimoine exceptionnel. Floyd Mayweather possède cependant une relation particulièrement avec l’argent. Il est toujours à l’affut d’un bon plan pour récolter plusieurs centaines de millions de dollars par match. D’ailleurs, il aurait du terminer sa carrière avec 49 victoires. Cependant, lorsque Conor McGregor lui a offert l’opportunité de créer le plus gros buzz sportif du siècle, il est sorti de sa retraite pour un dernier combat. Celui-ci allait d’ailleurs être le plus important de sa carrière en termes de gain, de couverture médiatique et de prestige. Au vu de son passif, il se révèle ainsi normal qu’il ait décidé de rejoindre l’UFC pour quelques combats. Selon lui, il peut enchainer 3 ou 4 matchs et empocher 1 milliard de dollars. Floyd Mayweather étant également un promoteur hors pair, il est fort probable qu’il touche une partie des revenus marketing de ses combats comme ce fut le cas lors du choc face à McGregor. Pour lui, l’aventure UFC constitue ainsi une opportunité en or, littéralement.

En douceur

Malgré son amour pour l’argent, Floyd Mayweather a tenu à rassurer ses fans sur sa démarche. Selon lui, il compte prendre son temps pour éviter les mauvaises surprises et offrir une performance à la hauteur de sa légende. À noter d’ailleurs que son premier combat ne devrait pas se tenir cette année. Le boxeur est en effet en pleine négociation avec Dana White, le président de l’UFC. Lorsqu’ils auront trouvé un terrain d’entente, Floyd Mayweather devra encore se lancer dans un entrainement de 6 à 8 mois avant de pouvoir mettre le pied dans le ring.