Archives mensuelles : mai 2018

LeoVegas se fait épingler par la Commission Britannique des Jeux

La Commission Britannique des Jeux vient à nouveau de faire parler d’elle. Après avoir sanctionné des mastodontes comme 888 Holdings et SkyBet, elle a décidé de recadrer un opérateur plus modeste. Il s’agit de LeoVegas. Ce dernier a écopé d’une amende de 600 000 livres pour avoir failli dans son rôle de protection des joueurs et pour une affaire de publicités trompeuses.

Nouvelle démonstration de force

La Commission Britannique des Jeux prend particulièrement au sérieux son rôle de régulateur. Elle enchaine en effet les rappels à l’ordre et les sanctions exemplaires contre les opérateurs qui tentent de contourner les lois. Après les affaires 888 Holdings et SkyBet, elle vient de frapper à nouveau. Cette fois-ci, elle a décidé de sanctionner LeoVegas. Selon les investigations menées par ses équipes, cet opérateur a failli dans son rôle de protection des joueurs. Celles-ci auraient en effet mis en évidence des soucis avec le système de gestion des joueurs auto-exclus. Au total, 12 205 joueurs auraient choisi de s’inscrire sur la liste noire des interdits de casino. Ils ont alors entamé les procédures pour fermer leur compte sur LeoVegas et pour récupérer leur solde. Malheureusement, l’opérateur aurait entravé ces démarches. Les joueurs ont pu fermer leur compte, mais ils ont perdu l’argent qui restait sur celui-ci.

Ensuite, il s’est avéré que 413 d’entre eux ont réussi à s’inscrire à nouveau sur LeoVegas après leur bannissement. Enfin, l’opérateur est également accusé d’avoir lancé 41 publicités trompeuses. D’ailleurs, celles-ci auraient ciblé 1 894 personnes auto-exclues. Pour l’ensemble de ces fautes, la Commission Britannique des Jeux a décidé de condamner LeoVegas à une amende de 600 000 livres. Comme preuve de bonne foi, ce dernier a accepté la sentence et il a remboursé près de 14 000 livres aux joueurs qui ont fermé leur compte sans pouvoir retirer leur solde. Il s’est aussi engagé à faire une donation aux œuvres de charité.

Sans pitié

Comme dit précédemment, la Commission Britannique des Jeux n’en est pas à son premier coup. Elle a déjà prouvé à diverses reprises son professionnalisme et son sérieux. À noter d’ailleurs qu’avant ces affaires, de nombreux observateurs mettaient en doute le pouvoir du régulateur. Selon eux, il n’avait pas les armes pour faire face aux mastodontes qui se trouvent sur son marché.

Le groupe Pokerstars rachète un bookmaker anglais pour 4,7€ milliards

Le groupe PokerStars vient de faire une nouvelle acquisition. Il s’agit de Sky Betting & Gaming. La transaction se chiffrerait à 4,7 milliards de dollars. Grâce à ce rachat, The Stars Group devient une des plus grosses firmes de jeux d’argent en ligne aux côtés de GVC Holdings.

Le géant devient un titan

The Stars Group figure parmi les géants de l’industrie du jeu en ligne. Il possède PokerStars, la salle de poker de référence sur le marché mondial. Il exploite également Full Tilt, une plateforme qui propose à la fois du poker et des jeux de casino. Avec le rachat de Sky Betting & Gaming, The Stars Group vient de mettre le pied dans un secteur où il était encore absent à savoir celui des paris sportifs. Désormais, il joue dans une autre catégorie. Il rejoint en effet des titans comme GVC Holdings qui possède notamment Ladbrokes Coral et Bwin. À noter que le rachat de Sky Betting & Gaming a couté 4,7 milliards de dollars, dont 3,6 milliards en cash et 1,1 milliard en actions. Ce montant colossalt permet à cette transaction d’entrer dans le classement des plus grosses dépenses jamais observées sur le marché des jeux. Cet investissement se révèle cependant justifié par l’ampleur du groupe qu’il va créer. En absorbant Sky Betting & Gaming, The Stars Group peut gagner de nouvelles parts de marché et inquiéter les plus gros opérateurs. La transaction devrait être effective au troisième trimestre de cette année.

Sky Betting & Gaming

L’opérateur Sky Betting & Gaming travaille sur le marché britannique. Ce dernier figure parmi les plus importants au monde en termes d’envergure. Il réunit en effet les acteurs les plus prolifiques et il compte une multitude d’établissements réels et digitaux. Sky Betting & Gaming se spécialise dans les paris sportifs. Il exploite notamment le site SkyBet. À noter que ce dernier vient d’écoper d’une amende d’un million de livres à cause d’une fraude. Il aurait procédé à une campagne promotionnelle auprès de joueurs interdits de casino. Enfin, il convient de noter que le rachat de Sky Betting & Gaming a été effectué auprès de CVC Capital Partners.