Archives mensuelles : octobre 2018

NextGen Gaming prêt à lancer la machine à sous en ligne Knights of Gold

Le fournisseur de machines à sous en ligne NextGen Gaming prépare une machine à sous inspirée de l’époque du Moyen Âge. Baptisée Knights of Gold, elle promet une épopée temporelle inoubliable aux joueurs et amateurs d’histoire. La réalisation a été soignée de sorte à proposer une immersion totale. Les graphismes sont d’ailleurs réalistes dans leur conception, mais avec une touche de fantaisie dans leur style. Le gameplay quant à lui offre de nombreuses possibilités de gains avec notamment divers bonus comme des re-spins et des WILDs.

Un voyage au temps des Seigneurs et des Rois

La machine à sous Knights of Gold risque de faire beaucoup de bruits auprès des joueurs. Elle s’intéresse en effet à une époque particulièrement appréciée à savoir le Moyen Âge. Pour se rendre compte de cette popularité, il suffit de se pencher sur le nombre impressionnant d’œuvres fictionnelles qui s’intéressent à cette partie de l’histoire de l’humanité. Pour NextGen Gaming, le défi consiste ainsi à se démarquer de ces interprétations parfois romancées d’une époque assez violente et injuste pour le petit peuple. Il semblerait cependant que le développeur a trouvé la bonne approche. Le jeu adopte en effet les mimiques d’une application mobile. Les graphismes sont légers et colorés tout en étant détaillés. Ils gardent malgré tout une touche de réalisme surtout dans la conception des châteaux et des armes. L’ambiance quant à elle se révèle étrangement détendue alors que le jeu semble se dérouler avant une bataille. Enfin, il convient de noter que les animations sont rares, mais elles apportent beaucoup de dynamisme.

Un gameplay bien ficelé

La machine à sous Knights of Gold possède la particularité de proposer deux écrans. Le premier dispose de 5 rouleaux et 3 rangées. La deuxième quant à elle se compose de 5 rouleaux et 12 rangées. Les lignes de paiement, de leur côté, sont au nombre de 100. Du côté des bonus, le jeu se révèle très généreux. Il promet notamment un WILD classique. Pour rappel, il s’agit d’un joker qui peut se substituer à d’autres symboles pour compléter les combinaisons gagnantes. Il propose aussi un mode free spins. Celui-ci peut être personnalisé grâce à un puzzle. Enfin, le jeu intègre aussi un re-spin qui permet de multiplier la mise de départ par 4 000.

Pokerstars se lance dans la réalité virtuelle pour attirer de nouveaux joueurs

La firme PokerStars a provoqué le buzz à Birmingham lors d’une exposition. Elle a en effet annoncé un projet ambitieux qui risque de séduire de nombreux joueurs. PokerStars envisagerait d’investir massivement dans la réalité virtuelle. Son objectif consiste bien entendu à renouveler l’expérience du joueur à travers de nouvelles possibilités de jeu.

Un projet logique

La réalité virtuelle se présente comme l’innovation du siècle. Elle attire de plus en plus d’investisseurs. Il faut dire qu’elle offre de nouvelles perspectives comme une immersion plus poussée et un affranchissement de certaines contraintes. La majorité des investisseurs provient bien entendu du monde du jeu et du jeu vidéo. Parmi les pionniers, il est possible de citer Microgaming ou Netent. PokerStars, de son côté, vient juste de se lancer. Selon la firme, la réalité virtuelle pourrait permettre d’attirer un public plus jeune. Elle devrait également ouvrir la voie vers de nouvelles formes de poker et dynamiser le vertical. Pour mener à bien son projet, PokerStars prévoit plusieurs étapes. La première consiste à développer une application baptisée PokerStars VR. Pour cela, elle se serait associée à Lucky VR, une société qui a déjà travaillé avec SlotsMillion en 2015 dans le même contexte.

Un défi compliqué

Malgré l’intérêt suscité par la réalité virtuelle, force est de constater qu’elle reste un produit de luxe. Cela s’explique notamment par le coût de développement des appareils nécessaires à son application. Pour le moment, seules trois firmes travaillent activement sur ce secteur à savoir le duo HTC/Valve, Sony et Oculus VR. Cette faible concurrence explique les prix élevés ainsi que la faible marge de manœuvre des investisseurs. Au-delà du coût, la réalité virtuelle pose également des soucis au niveau de la qualité de l’expérience offerte. Elle se révèle en effet déstabilisante pour les joueurs expérimentés. Elle ne semble intéressante que pour les joueurs très jeunes qui ont grandi avec la technologie moderne. Enfin, il convient de noter que l’offre VR disponible sur les rares casinos qui ont osé s’attaquer au marché peine encore à trouver son public. L’explication résiderait en partie dans le prix du matériel et la faible plus-value apportée par l’expérience.