Archives mensuelles : décembre 2019

Betway paie les paris de la victoire de Liverpool avant la fin de la saison

Les bookmakers rivalisent d’imagination pour mener les meilleures campagnes marketing de l’industrie des jeux. Récemment, Betway a fait une annonce qui devrait beaucoup faire parler d’elle. Il a promis de payer en avance tous les paris qui misent sur la victoire finale de Liverpool en Premier League. Ce coup de publicité est brillant, mais également risqué puisqu’il reste 6 mois de compétition.

Coup de génie ou suicide ?

Le bookmaker Betway vient de frapper un grand coup. Il a en effet annoncé qu’il allait payer en avance tous les paris qui voient Liverpool remporter la Premier League. Cette initiative a été accueillie avec ferveur par les joueurs. Ils sont en effet les grands gagnants de l’affaire. Betway n’a pas communiqué sur le montant qu’il allait reverser, mais compte tenu du fait que Liverpool n’a pas remporté la Premier League depuis 1990, celui-ci doit être relativement élevé. L’annonce a bien entendu suscité diverses réactions du côté des observateurs. Certains y voient un suicide puisqu’il reste encore 6 mois de compétition.

D’autres, en revanche, pensent que Betway a réussi une excellente opération marketing. Le résultat importe peu si la campagne permet de gagner en visibilité et surtout d’attirer de nouveaux clients. L’initiative du bookmaker se révèle d’autant plus pertinente dans le contexte actuel où la réussite d’une entreprise ne repose plus sur la qualité de son produit, mais surtout sur sa force publicitaire. Le vrai gagnant de l’histoire sera donc Betway, que Liverpool remporte ou non la Premier League.

Une astuce déjà utilisée

Dans le monde des bookmakers, Betway n’est bien entendu pas le premier à tenter ce genre de coup publicitaire. Paddy Power, par exemple, est passé maître dans l’art d’utiliser ce type de technique. Il affectionne d’ailleurs particulièrement les élections pour lancer l’opération. En 2012, il a payé en avance tous les paris sur Obama. L’initiative s’est révélée payante sur tous les plans. Malheureusement, en 2016, la chance n’a pas été de son côté. Le bookmaker avait choisi de payer en avance tous les paris sur Hillary Clinton, soit 6,5 millions de dollars. Malheureusement, la femme de Bill n’a pas terminé à la Maison-Blanche. Au total, ce mauvais calcul a coûté 11 millions de dollars à Paddy Power, dont 4,5 millions de paris pro-Trump.

Comment un Indien a-t-il pu parier sa femme et la perdre ?

Les histoires de paris farfelues sont nombreuses à travers les âges et les continents. Récemment, un autre récit de ce genre a fait beaucoup de bruits sur la toile. Selon JeuxCasino.com, un Indien aurait mis en jeu sa femme afin de rembourser ses dettes. Il aurait perdu beaucoup d’argent sur un jeu inconnu ce qui l’a poussé à faire ce choix incongru. Le pire, c’est que sa campagne n’était pas au courant du deal.

Une histoire rocambolesque

L’histoire de ce parieur indien commence par une simple passion pour les jeux d’argent. Malheureusement pour Shah, il ne sait pas s’arrêter. Il enchaîne donc les paris perdants. Le 11 novembre, il se retrouve sur la paille. Incapable de payer son créancier, il décide de lui proposer un deal insolite. Il propose de remettre en jeu ses dettes contre un lot surprenant. S’il gagne la partie, il repart avec une ardoise vierge. S’il perd, il accepte de céder sa femme. Le deal est donc conclu et les jeux sont faits.

Malheureusement pour Shah, sa malchance légendaire frappe à nouveau. Il est obligé de donner sa campagne à son créancier en guise de monnaie d’échange. La situation va cependant se compliquer. Shah a conclu son marché sans en parler à sa femme, Devi. Celle-ci se réagit donc violemment lorsqu’il lui annonce qu’un inconnu va venir la chercher pour l’emmener avec lui. Shah tente de la convaincre en usant de la force, mais elle refuse de céder. Elle parvient à échapper au courroux de son mari et trouve refuge au poste de police. Après avoir raconté son histoire à des policiers scandalisés, elle est repartie chez ses parents. Shah quant à lui devrait bientôt expliquer son cas devant un tribunal.

Le monde insolite des parieurs fous

D’après le site Calvinayre, ce type d’histoire n’est pas nouveau dans l’état indien de Bihar. Une femme se serait déjà misée et perdue elle-même au jeu. En 2018, un homme a également parié son fils de trois ans. Il a été condamné par la justice à faire 50 abdominaux. Enfin, il faut rappeler qu’en 2018 toujours, un Tanzanien a perdu sa femme en la pariant sur le derby entre Manchester United et Manchester City.