Accueil

Les machines à sous se portent bien en Lettonie

Le marché des jeux de hasard connait une croissance optimale en Lettonie. Les joueurs sont nombreux à s’inscrire sur les différentes plateformes et à dépenser plusieurs centaines d’euros dans les casinos. Les jeux les plus appréciés restent bien entendu les machines à sous. Il faut dire que les opérateurs rivalisent d’imagination pour proposer des univers toujours plus captivants ainsi que des gameplays dynamiques. Le rapport de l’autorité de régulation pour le premier trimestre de cette année confirme cette bonne forme de l’industrie.

Une croissance de 16 %

La Lotteries and Gambling Supervisory Inspection of Latvia a publié les chiffres du marché des jeux en ligne et terrestre pour le premier trimestre. L’industrie est en pleine forme avec une hausse de 15,9 % du chiffre d’affaires. Au total, les opérateurs ont généré 73,6 millions d’euros. À noter cependant que par rapport aux trois derniers mois de l’année 2018, ils accusent une légère baisse de forme. Durant cette période bénie, ils avaient généré 81,5 millions d’euros. Le régulateur explique ces chiffres par l’effervescence provoquée par les fêtes de fin d’année. Comme sur de nombreux marchés, les machines à sous sont à l’origine des résultats des opérateurs. Sur le premier trimestre, elles ont généré 56,3 millions d’euros de chiffre d’affaires. Cela correspond à une hausse de 12,6 % sur un an. Enfin, il faut noter que le marché en ligne des casinos affiche 8,8 millions d’euros de revenus pour cette période. Par rapport à l’exercice 2018, cela correspond à un bond de 40 %. Les paris sportifs quant à eux ont généré un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros, soit une hausse de 27,1 %. De son côté, le poker affiche une croissance de 16 % pour 73 000 euros.

Une crise à venir ?

La bonne forme des opérateurs de jeux en ligne pourrait s’arrêter brutalement durant le deuxième trimestre. Le Conseil Municipal de Riga compte en effet révoquer les licences de 200 salles de jeux. L’objectif consiste à limiter l’offre aux casinos qui se trouvent dans les resorts. Le pays se prépare également à réglementer son marché en ligne. Les joueurs ne pourront plus s’inscrire sur les plateformes qui n’ont pas de licences. Ils devront également s’acquitter d’une taxe sur leurs gains.