Accueil

Bienvenue sur Paris Sportifs Bonus, le Guide des Meilleurs Sites de Paris Sportifs et Paris Hippiques en Ligne !


Ce site a été créé par un passionné des jeux d'argent (casino, poker et paris sportifs) afin de partager avec mes visiteurs mes expériences passées. Nous tenterons ainsi de vous présenter les bookmakers, c'est à dire les sites de paris sportifs en ligne, les plus fiables pour vous éviter des désagréments.

En jouant sur les bookmakers sélectionnés par nos soins, vous pourrez vous consacrer au jeu sans avoir à vous soucier des problèmes techniques ou juridiques. En plus, notre site vous propose des bonus exclusifs vous permettant d'augmenter vos gains au jeu !

Certaines offres promotionnelles sont limitées dans le temps alors ne perdez plus une seconde et consultez notre sélection ci-dessous.

Parier gratuitement ?

Betclic rembourse votre premier pari ! Un excellent moyen de parier sans débourser un centime et de gagner de l'argent.

pari gratuit


Pourquoi Choisir de Parier en Ligne ?

Les paris sportifs en ligne sont un moyen simple et rapide de gagner de l'argent. Plus la peine de se déplacer dans votre bureau de tabac pour valider votre ticket, une simple connexion internet est nécessaire. En plus de la facilité, vous avez également un plus large choix de paris disponibles. En effet, il existe de nombreux types de paris différents pour un même événement. Enfin, le dernier aspect positif des paris sportifs et hippiques en ligne est que vous pouvez jouer à n'importe quelle heure sur des sports divers dans de nombreux pays. Vous aimez la Premier League ? Le baseball ? Seuls les sites de paris en ligne peuvent vous permettre de parier sur vos sports préférés.


Comment Parier en Ligne ?

Pour commencer à parier sur le sport en ligne, il vous faut vous inscrire sur un site de paris sportifs. Ces sites sont plus communément appelés "bookmaker". Une fois votre compte créé, déposez un certain montant d'argent pour pouvoir débuter votre premier pari. Il ne vous faudra pas plus de 5 minutes avant de commencer à jouer. Attention, lors de la création de votre compte, ne communiquez pas d’informations erronées sous peine de voir votre compte fermé et de ne pas pouvoir retirer vos gains. Les sites de paris sportifs procèdent à une vérification de votre identité comme stipulée par la loi (ARJEL). Cette loi n'est applicable que pour la France.


Le Paris Sportifs en ligne et la légalité ?

Les sites de paris sportifs présentés sur ce site possèdent les autorisations nécessaires de la part de l'ARJEL pour exercer légalement leur activité en France. Cela signifie que vous pouvez jouer légalement et sans contrainte sur les bookmakers présentés. Un logo "Agrée ARJEL" est visible dans la description du site si celui-ci est conforme à la législation française. Si le logo n'est pas présent, cela signifie que si vous êtes résident français, vous ne pourrez pas vous inscrire.

Pour les canadiens, belges et autres francophones, consultez la législation en vigueur dans votre pays pour savoir si les jeux en ligne sont autorisés.

Nous vous rappelons qu'il faut être majeur dans votre pays pour pouvoir réaliser des paris sportifs en ligne.

Aux amateurs de la civilisation Maya, voici la slot en ligne Mayan Gods

La machine à sous intitulée Mayan Gods est éditée par Red Tiger Gaming. Comme son nom l’indique, elle rend hommage à la civilisation Maya. Les joueurs se retrouveront donc plongés en plein cœur d’une jungle particulièrement dense pour partir à la découverte d’anciennes ruines. Du côté du gameplay, le jeu se révèle particulièrement riche avec notamment des WILDs et des multiplicateurs de gains. Il propose aussi des symboles 2*2. 

À la découverte des secrets de la civilisation Maya

Les Mayas fascinent les explorateurs et les historiens. Cette civilisation possédait en effet une culture riche ainsi qu’une technologie avancée. Depuis toujours, elle nourrit les fantasmes des plus imaginatifs. Dans son jeu Mayan Gods, l’éditeur Red Tiger Gaming a décidé d’aborder toutes les théories les plus farfelues sur ce peuple disparu.

Les joueurs devront se préparer à un voyage bouleversant au cours duquel ils apprendront notamment que les Mayas ont peut-être été en contact avec des extraterrestres. Ils découvriront aussi des mécanismes uniques qui laissent à penser que cette civilisation possédait des pouvoirs surnaturels. Du côté de la réalisation, force est de constater que le jeu est réussi et soigné notamment au niveau du décor. Celui-ci est sublime et il participe grandement à l’immersion. Les animations sont également nombreuses et elles apportent du dynamisme à chaque partie. À noter que le jeu profite d’une petite cinématique d’introduction qui plante directement le décor et évoque la théorie des extraterrestres. Cerise sur le gâteau, la bande-son est mystique et mystérieuse. Elle renforce l’ambiance unique de ce jeu.

Avalanche, Wild et multiplicateur de gain

Le jeu Mayan Gods possède une structure à 5 rouleaux et 3 rangées. Elle propose 20 lignes de paiement. Son gameplay repose sur le mode avalanche. Lorsqu’une combinaison gagnante apparait, les symboles qui la composent disparaissent pour laisser leur place ce qui permet d’enchainer les gains. Le jeu propose aussi des bonus comme le WILD. Il occupe 2 rouleaux et 2 rangées. Il possède la particularité de pouvoir remplacer n’importe quel symbole. Lorsqu’il offre un gain, il fait aussi apparaitre des WILDs supplémentaires de manière aléatoire sur le spin en cours. Le jeu dispose également de deux symboles spéciaux 2*2 à savoir le Mayan Eclipse et le Mayan UFO. Ils transforment les symboles alentour pour augmenter leur valeur. Cerise sur le gâteau, le Mayan Shaman augmente le multiplicateur de gain puis détruit l’ensemble des symboles avant d’offrir un re-spin.

Plus de 20,000 joueurs en ligne se sont déjà auto-exclus en Suède

Depuis le 1er janvier 2019, la Suède a officiellement ouvert son marché des jeux de hasard en ligne. Les locaux ne peuvent plus s’inscrire sur des plateformes étrangères. L’initiative vise à améliorer la protection des joueurs, à prévenir le blanchiment d’argent et à récupérer les taxes générées par l’industrie. Pour que l’aventure se déroule dans les meilleures dispositions, le gouvernement a décidé de mettre en place un site web spécial pour permettre aux joueurs de s’auto-exclure des casinos. Aujourd’hui, il serait déjà 20 000 à avoir franchi le pas.

Prévention

Le régulateur suédois Spelinspektionen a récemment fait un premier bilan de l’ouverture du marché des jeux en ligne. Il s’est notamment concentré sur la protection des joueurs vulnérables. Selon lui, entre le 1er janvier et le 1er février, 20 000 personnes se sont déjà inscrites sur la liste noire via le site Spelpaus.se. Pour rappel, il s’agit d’un protocole d’auto-exclusion. En d’autres termes, les joueurs inscrits sur la liste ne peuvent plus s’adonner à des jeux d’argent. Ils seront systématiquement bloqués chaque fois qu’ils tenteront de s’inscrire sur un casino ou auprès d’un bookmaker. Ils ne pourront pas non plus entrer dans une salle de jeux terrestres. À noter que la plupart des inscrits l’ont fait pour une durée indéterminée.

Premières sanctions

Le système d’auto-exclusion a été mis en place avec la nouvelle règlementation sur les jeux d’argent en ligne. Il fait partie des outils principaux du régulateur dans la réalisation de ses tâches prioritaires à savoir protéger les joueurs. À noter d’ailleurs que le régulateur a déjà procédé à ses premiers rappels à l’ordre. Il a en effet constaté des irrégularités dans la manière dont les entreprises nouvellement agréées ont procédé à l’enregistrement de leurs joueurs. Il a immédiatement envoyé des lettres de mise en demeure à toutes les sociétés concernées pour les avertir de leur faute. Il leur a aussi rappelé les sanctions auxquelles elles s’exposaient si elles ne respectaient pas la réglementation. La loi prévoit des amendes pouvant aller jusqu’à 10 % du chiffre d’affaires de l’opérateur concerné. Pour les fautes les plus graves, il est possible de suspendre, voire de résilier la licence d’exploitation.

Quickspin sort un jeu de casino magnifique : Divine Dreams

Au début de l’année, le fournisseur de jeux en ligne Quickspin a sorti une nouvelle machine à sous baptisée Divine Dreams. Celle-ci propose une ambiance zen directement inspirée du bouddhisme. Elle plonge les joueurs au cœur d’une forêt indonésienne pour une session de méditation transcendantale. Dans leur quête du Nirvana, ils auront l’opportunité de mettre la main sur divers trésors. Le gameplay regorge en effet de bonus pour booster au maximum les gains issus de chaque partie.

Une machine à sous relaxante

Le jeu Divine Dreams se démarque aisément de la concurrence grâce à son thème. Comme dit précédemment, il s’inspire du bouddhisme. Il met d’ailleurs en scène le personnage principal de cette religion à savoir Bouddha. Dans ce jeu, les joueurs devront procéder à une introspection pour se détacher des souffrances de ce monde et s’élever vers le Nirvana. S’ils y parviennent, ils mettront la main sur le trésor du ciel. Pour simplifier, il regroupe tous les désirs des Hommes. Pour réaliser sa machine à sous, Quickspin semble avoir mobilisé ses meilleurs ingénieurs. La réalisation est exceptionnelle. Cela se ressent dans les graphismes et les animations. La bande-son est également de qualité. Elle se révèle propice à la relaxation et renforce l’immersion dans l’univers du jeu.

Des bonus à foison

Le jeu Divine Dreams possède une structure à 5 rouleaux et 3 rangées. Il propose 243 lignes de paiement sur lesquelles il est possible de miser 20 centimes à 100 euros par partie. Les bonus sont bien entendu nombreux. Le jeu propose avant tout un WILD. Il s’agit d’un joker comme dans de nombreux titres. Sa capacité spéciale lui permet de remplacer n’importe quel symbole dans une combinaison gagnante. Le jeu intègre aussi des multiplicateurs. Les bonus s’articulent tous autour du 6e rouleau. Celui-ci les attribue aléatoirement à chaque spin. Les bonus varient de Super Respin à des WILDs supplémentaires en passant par des multiplicateurs pouvant aller jusqu’à X20. Cerise sur le gâteau, le jeu dispose de son propre mode free spins. Durant celui-ci, le 6e rouleau offre plus de bonus. Les multiplicateurs sont également boostés jusqu’à X30. À noter que Divine Dreams est sortie le 9 janvier sur l’ensemble des casinos Quickspin. Elle est disponible en version classique et mobile.

Sachez que Tropezia Palace propose Divine Dreams, en offrant un bonus de 100€ pour les nouveaux joueurs !

Retour dans le passé avec Raging Rex, la slot rugissante de Play’n GO

Le fournisseur de jeux en ligne Play’n’Go a dévoilé une nouvelle machine à sous pour cette année. Baptisée Raging Rex, celle-ci propose un voyage temporel dans le passé pour remonter à l’époque des dinosaures. La réalisation est bien entendu soignée pour donner toute son envergure à l’aventure. Le gameplay quant à lui réserve de belles surprises. 

Un clone de Jurassic Park

Dès les premières secondes de jeu, Raging Rex fait penser à une adaptation non officielle de la célèbre saga cinématographique Jurassic Park. Les droits ayant été achetés par Microgaming, Play’n’Go semble s’être consolé en proposant sa propre version. Dans sa nouvelle machine à sous, le fournisseur a retiré les vélociraptors et mis le T-Rex au cœur de l’intrigue. Les joueurs devront échapper à ce monstre pour pouvoir survivre dans ce monde préhistorique. À noter que le travail de réalisation est exceptionnel. Les graphismes sont lisses et détaillés ce qui favorise l’immersion. La bande-son quant à elle rythme l’action tout en donnant du volume à l’univers. Comme d’habitude avec Play’n’Go, les animations sont aussi présentes et participent au fun proposé par le jeu.

4 096 lignes de paiement

Si la réalisation de Raging Rex se révèle impressionnante, il en est de même pour son gameplay. Il propose avant tout une structure originale à 6 rouleaux et 4 rangées. Il intègre aussi un nombre exceptionnel de lignes de paiement. Au total, elles sont 4 096 ce qui offre une multitude d’opportunités aux joueurs. Les bonus sont également légion. Le jeu propose, par exemple, un WILD qui occupe l’intégralité des rangées. Il représente le T-Rex et lorsqu’il apparait dans une combinaison gagnante, il offre des re-spins. Durant ces tours gratuits, le T-Rex se décalera d’un cran vers la gauche. À noter que cette fonctionnalité continue jusqu’à ce que le dinosaure atteigne le premier rouleau. Au total, il est donc possible d’enchainer 5 re-spins. Le jeu propose aussi un mode free spins. Il est accessible grâce à trois SCATTERs. Il permet de choisir entre deux configurations. Dans la première, les WILDs seront accompagnés d’un multiplicateur pouvant aller jusqu’à X243. Dans la deuxième, les WILDs seront Stacked.

Découvrez Sugar Clider, la nouvelle machine à sous Endorphina

Au début du mois de décembre, le fournisseur de machine à sous Endorphina a sorti une nouvelle machine à sous. Baptisée Sugar Clider, elle met en scène un petit rongeur qui devrait faire fondre le cœur des joueurs. Du côté du gameplay, elle adopte une approche minimaliste en se concentrant sur les WILDs. Ces derniers auront cependant une faculté supplémentaire en plus de leur habilité à se substituer à d’autres symboles.

Une ambiance orientale et gourmande

La machine à sous Sugar Clider propose un univers à la fois coloré et léger. Elle se déroule dans une ambiance orientale avec une multitude de fruits en fond. Ces derniers seront aussi présents sur les rouleaux puisqu’ils constituent la majorité des symboles. Ils sont bien entendu là pour servir de gouter au personnage principal. Il s’agit d’un petit rongeur aux traits atypiques. Il ressemble à un héros tiré d’un manga japonais avec ses gros yeux et son accoutrement haut en couleur. Grâce à son boomerang, il va tenter de faire tomber un maximum de fruits pour pouvoir se faire un véritable festin. À noter que la réalisation est soignée notamment au niveau des graphismes. La bande-son est également de qualité. Elle pose l’ambiance sans cependant rythmer les différentes actions.

Un gameplay simplissime

Le jeu Sugar Clider arbore une structure classique en 5 rouleaux et 3 rangées. Elle propose un total de 10 lignes de paiement sur lesquelles il est possible de miser 1 à 10 pièces d’une valeur de 0,01 à 1 euro. Chaque partie peut ainsi se jouer avec 0,01 euro au minimum et 100 euros au maximum. Le taux de redistribution quant à lui est fixé à 96 %. Comme dit précédemment, le gameplay est particulièrement simple. Il ne repose que sur un seul bonus à savoir le WILD. Il est représenté par une mante religieuse et il apparait sur tous les rouleaux. Il possède la capacité de se substituer à d’autres symboles pour pouvoir compléter une combinaison gagnante. Il dispose aussi d’une autre faculté. Lorsqu’il offre un gain, il est capable de s’étendre sur d’autres rouleaux. Enfin, il est intéressant de noter que Sugar Clider est avant tout un jeu pour mobile. Les rouleaux prennent d’ailleurs l’intégralité de l’écran et les boutons sont incorporés sur eux.

265 £ millions de récompense annuelle pour cette patronne

La patronne de Bet365 vient d’établir un nouveau record. Sur cette année fiscale, elle a reçu 265 millions de livres de récompense, cela inclut son salaire et ses dividendes de sa société. Grâce à cette paye, elle devient la chef d’entreprise la mieux payée du Royaume-Uni. La nouvelle a bien entendu provoqué son lot de controverses. Celles-ci ont été accentuées par la mauvaise réputation des casinotiers et des bookmakers dans le pays.

Indécent

La société Bet365 figure parmi les ogres du marché des jeux en ligne. Elle est présente sur tous les marchés importants, dont celui de la Grande-Bretagne. Elle est célèbre pour son offre de jeux diversifiée qui regroupe des jeux de casino et des paris sportifs. Elle propose aussi un service de Live Casino. Avec un tel monstre, il n’est pas étonnant d’apprendre que sa patronne touche des millions par an en salaire et en dividendes. Bet365 a réalisé un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de livres sur 2018 pour 660 millions de profit. Grâce à ses 51 % de parts, Denise Coates a pu se reverser 45 millions. Elle a également décidé d’augmenter son salaire de 18 % par rapport à l’année précédente.

Grâce à cet ajustement, elle a empoché 220 millions de livres en tant que co-fondatrice de l’entreprise. Elle se présente ainsi comme la PDG la mieux payée de son pays. Un titre qu’elle détient depuis 2017. L’annonce de ses revenus a bien entendu choqué de nombreux observateurs. Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’elle a reçu plus d’argent que le casinotier le plus riche au monde à savoir Sheldon Adelson. Ce dernier est pourtant une des 30 personnalités les plus fortunées selon le magazine Forbes.

Mauvais payeur

Si les revenus de la patronne de Bet365 choquent autant de monde, cela s’explique aussi par la mauvaise réputation de l’industrie des jeux. Les opérateurs sont en effet accusés d’appauvrir les joueurs et de profiter de leur malheur. À noter d’ailleurs que le salaire de Denise Coates représente 26 fois le montant reversé par l’ensemble du secteur au programme de lutte contre l’addiction. Bet365 est également connu comme étant un mauvais payeur. En 2016, par exemple, il a refusé de reverser 1 million de livres de gain à une étudiante de 20 ans.

Betsoft Gaming et sa machine à sous Chillipop, qu’en pensez-vous ?

Le fournisseur de jeux en ligne Betsoft Gaming a dévoilé sa nouvelle création. Baptisée Chillipop, cette machine à sous adopte un thème léger et coloré qui fera découvrir les subtilités de la cuisine mexicaine aux joueurs. Le gameplay quant à lui reste classique avec des fonctionnalités de base qui ont déjà fait leur preuve. Il reste malgré tout intéressant notamment grâce à son mini-jeu.

Classique, mais efficace

Le jeu Chillipop possède une structure en 5 rouleaux et 3 rangées. Il permet de miser 50 centimes à 50 euros par partie. Comme dit précédemment, son gameplay est classique. Il réserve malgré tout quelques bonnes surprises. Il propose, par exemple, un WILD. Il s’agit d’un joker. Sa capacité spéciale lui permet de se substituer à d’autres symboles pour compléter une combinaison gagnante. Il applique aussi un multiplicateur aux gains du joueur. Celui-ci dépend du nombre de WILD affiché sur l’écran. Lorsqu’il remplit tous les rouleaux, il octroie un bonus spécial qui peut aller de X15 à X64 la mise de départ. Le jeu propose également un mode free spins. Il est accessible grâce à 3 symboles SCATTERs au minimum et 15 au maximum. Il offre 5 à 26 parties gratuites. Durant celles-ci, les SCATTERs supplémentaires permettent d’accéder à de nouvelles rangées et de nouveaux rouleaux. Enfin, il convient de noter que ce jeu permet d’acheter des parties gratuites. Pour cela, il suffit d’utiliser le bouton situé sur la droite de l’écran et de payer le prix affiché.

Bienvenue au Mexique

Le jeu Chillipop s’inspire énormément de la culture mexicaine. Il semble d’ailleurs se dérouler dans la caricature d’une ville typique de ce pays. Dans le fond du décor, il est possible d’apercevoir le désert et ses massifs. Au premier plan, les joueurs pourront admirer des bâtiments à l’architecture assez ancienne qui rappelle celui des saloons américains. Les symboles du jeu quant à eux sont essentiellement constitués par des ingrédients utilisés dans les plats mexicains les plus connus. À noter que la musique est également caricaturale. Elle permet toutefois de s’immerger dans l’ambiance. Enfin, il convient de noter que le style du jeu est assez enfantin et léger.

Caesars et MGM prêts à fusionner pour créer un géant de 50 $ milliards ?

Les firmes de casino Caesars Entertainment et MGM Resorts discuteraient d’une éventuelle fusion. Depuis quelques semaines, des rumeurs circulent sur un rapprochement entre ces deux géants. Si celles-ci se révèlent fondées alors, l’industrie des jeux d’argent est sur le point de vivre un tournant de son histoire. La nouvelle structure issue de ce partenariat pourrait en effet éclipser toute la concurrence. Elle devrait d’ailleurs peser jusqu’à 50 milliards de dollars.

Vers un monopole ?

La firme Caesars Entertainment figure parmi les plus importantes du marché. Elle exploite de nombreux établissements et génère des milliards par année. MGM Resorts, de son côté, se révèle tout aussi puissant. Il profite notamment d’une position privilégiée sur le marché de Macau et d’une santé économique de fer. Si ces deux géants s’attendent et décident de fusionner, ils pourraient dominer complètement l’industrie. La future structure contrôlerait en effet 50 % des chambres d’hôtel présentes à Las Vegas et à Atlantic City. Elle exploiterait également la majorité des complexes les plus lucratifs des États-Unis. Du coup, il est fort probable que la Federal Trade Commission bloque une telle transaction. Pour rappel, elle doit approuver les fusions en veillant notamment à ce que celles-ci ne provoquent pas une situation de monopole ou une concurrence déloyale. Avec une structure à 50 milliards de dollars, il est cependant fort probable d’aboutir à un scénario de ce genre.

Coup commercial ?

Si certains croient réellement en cette fusion, d’autres y voient un moyen détourné pour les deux géants de valoriser leurs actions. Il faut dire que Caesars Entertainment se trouve dans une situation de crise depuis quelques années. Sa dette s’élève en effet à plusieurs milliards. En 2014, elle a même envisagé de se mettre en faillite. Elle a cependant évité le pire en cédant une partie de ses biens immobiliers. Pour ce géant, faire courir des rumeurs sur un rachat constitue un excellent moyen de réduire sa dette. Son action a d’ailleurs augmenté de 15 % depuis que la presse s’est intéressée à cette éventuelle fusion. Enfin, il convient de noter que du côté de MGM Resorts, le désir de racheter un concurrent est réel. Il pourrait d’ailleurs se rabattre sur Wynn Resorts si Caesars refuse son offre.

NextGen Gaming prêt à lancer la machine à sous en ligne Knights of Gold

Le fournisseur de machines à sous en ligne NextGen Gaming prépare une machine à sous inspirée de l’époque du Moyen Âge. Baptisée Knights of Gold, elle promet une épopée temporelle inoubliable aux joueurs et amateurs d’histoire. La réalisation a été soignée de sorte à proposer une immersion totale. Les graphismes sont d’ailleurs réalistes dans leur conception, mais avec une touche de fantaisie dans leur style. Le gameplay quant à lui offre de nombreuses possibilités de gains avec notamment divers bonus comme des re-spins et des WILDs.

Un voyage au temps des Seigneurs et des Rois

La machine à sous Knights of Gold risque de faire beaucoup de bruits auprès des joueurs. Elle s’intéresse en effet à une époque particulièrement appréciée à savoir le Moyen Âge. Pour se rendre compte de cette popularité, il suffit de se pencher sur le nombre impressionnant d’œuvres fictionnelles qui s’intéressent à cette partie de l’histoire de l’humanité. Pour NextGen Gaming, le défi consiste ainsi à se démarquer de ces interprétations parfois romancées d’une époque assez violente et injuste pour le petit peuple. Il semblerait cependant que le développeur a trouvé la bonne approche. Le jeu adopte en effet les mimiques d’une application mobile. Les graphismes sont légers et colorés tout en étant détaillés. Ils gardent malgré tout une touche de réalisme surtout dans la conception des châteaux et des armes. L’ambiance quant à elle se révèle étrangement détendue alors que le jeu semble se dérouler avant une bataille. Enfin, il convient de noter que les animations sont rares, mais elles apportent beaucoup de dynamisme.

Un gameplay bien ficelé

La machine à sous Knights of Gold possède la particularité de proposer deux écrans. Le premier dispose de 5 rouleaux et 3 rangées. La deuxième quant à elle se compose de 5 rouleaux et 12 rangées. Les lignes de paiement, de leur côté, sont au nombre de 100. Du côté des bonus, le jeu se révèle très généreux. Il promet notamment un WILD classique. Pour rappel, il s’agit d’un joker qui peut se substituer à d’autres symboles pour compléter les combinaisons gagnantes. Il propose aussi un mode free spins. Celui-ci peut être personnalisé grâce à un puzzle. Enfin, le jeu intègre aussi un re-spin qui permet de multiplier la mise de départ par 4 000.

Pokerstars se lance dans la réalité virtuelle pour attirer de nouveaux joueurs

La firme PokerStars a provoqué le buzz à Birmingham lors d’une exposition. Elle a en effet annoncé un projet ambitieux qui risque de séduire de nombreux joueurs. PokerStars envisagerait d’investir massivement dans la réalité virtuelle. Son objectif consiste bien entendu à renouveler l’expérience du joueur à travers de nouvelles possibilités de jeu.

Un projet logique

La réalité virtuelle se présente comme l’innovation du siècle. Elle attire de plus en plus d’investisseurs. Il faut dire qu’elle offre de nouvelles perspectives comme une immersion plus poussée et un affranchissement de certaines contraintes. La majorité des investisseurs provient bien entendu du monde du jeu et du jeu vidéo. Parmi les pionniers, il est possible de citer Microgaming ou Netent. PokerStars, de son côté, vient juste de se lancer. Selon la firme, la réalité virtuelle pourrait permettre d’attirer un public plus jeune. Elle devrait également ouvrir la voie vers de nouvelles formes de poker et dynamiser le vertical. Pour mener à bien son projet, PokerStars prévoit plusieurs étapes. La première consiste à développer une application baptisée PokerStars VR. Pour cela, elle se serait associée à Lucky VR, une société qui a déjà travaillé avec SlotsMillion en 2015 dans le même contexte.

Un défi compliqué

Malgré l’intérêt suscité par la réalité virtuelle, force est de constater qu’elle reste un produit de luxe. Cela s’explique notamment par le coût de développement des appareils nécessaires à son application. Pour le moment, seules trois firmes travaillent activement sur ce secteur à savoir le duo HTC/Valve, Sony et Oculus VR. Cette faible concurrence explique les prix élevés ainsi que la faible marge de manœuvre des investisseurs. Au-delà du coût, la réalité virtuelle pose également des soucis au niveau de la qualité de l’expérience offerte. Elle se révèle en effet déstabilisante pour les joueurs expérimentés. Elle ne semble intéressante que pour les joueurs très jeunes qui ont grandi avec la technologie moderne. Enfin, il convient de noter que l’offre VR disponible sur les rares casinos qui ont osé s’attaquer au marché peine encore à trouver son public. L’explication résiderait en partie dans le prix du matériel et la faible plus-value apportée par l’expérience.